Abengourou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abengourou
Administration
Pays Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
District Comoé
Région Indénié-Djuablin
Maire Banga Amoikon
Démographie
Gentilé Abengourois(e)
Population 116 169 hab. (2010)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 6° 43′ 47″ nord, 3° 29′ 47″ ouest
Superficie 520 000 ha = 5 200 km2
Divers
Langue(s) parlée(s) Agnis, Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire
Voir sur la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Abengourou
Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire
Voir sur la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Abengourou

Abengourou est une ville de l'Est de la Côte d'Ivoire. Elle est Chef-lieu de la région de l’Indénié-Djuablin dans le District de la Comoé. La ville d’Abengourou est à 210 kilomètres d'Abidjan, à la frontière avec le Ghana. La population d'Abengourou est estimée en 2010 à plus de 116 169 habitants. C'est la dixième métropole de Côte d'Ivoire.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom « Abengourou » vient de l'expression « n'pé kro » signifiant en ashanti (langue du Ghana) « je n'aime pas les palabres ». Abengourou est le fief des Agnis. Peuple originairement issu du Ghana, les Agnis ont migré vers la Côte d'Ivoire avec le grand groupe Akan.

Administration[modifier | modifier le code]

Une loi de 1978[1] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
1980 Anvo N'guetta Eugene dit Denos PDCI-RDA Homme politique élu
1985 Tiemele Aka PDCI-RDA Homme politique élu
1990 Boa-Thiemele Amoakon Edjampa PDCI-RDA Homme politique élu
1995 Nicolas Kouassi Akon-You PDCI-RDA Homme politique élu
2001 Nicolas Kouassi Akon-Yao PDCI-RDA Homme politique élu
2013 Banga Amoikon PDCI-RDA Homme politique élu

Société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1920 1946 Rec. 1975 Rec. 1988 1998 Est. 2010 2014
30 028 58 974 79 509 144 074[2] 336 148
Nombre retenu à partir de 1920 : Population sans doubles comptes

Éducation[modifier | modifier le code]

Le département comporte 139 écoles publiques et 20 écoles privées pour assurer l'enseignement primaire[3]. Il compte également 31 centres d’alphabétisation des adultes.


Enseignement supérieur
Public

  • CAFOP

Privé

  • École Supérieur de Commerce d’Abengourou

Enseignement professionnel Public

  • Conservatoire Régional des Arts et des Métiers
  • École Régionale Agriculture de l’Est
  • Centre de Formation Professionnelle

Privé

  • Institut de l’Enseignement Technique Professionnel

Enseignement secondaire
Lycée Public

  • Lycée moderne
  • lycée départemental

Collège public collège moderne d'abengourou ( CMA ) Collège privé

  • Collège catholique Kirman
  • Collège Moderne Amoakon Dihye
  • Collège Moderne Reine Nouffan
  • Collège Moderne Saint Joseph
  • Collège Moderne Notre Dame de L’Indénié

Religion[modifier | modifier le code]

Abengourou est le siège d'un évêché catholique créé le .

Sports[modifier | modifier le code]

Les compétitions sportives se déroulent exclusivement au chef-lieu du département, les autres localités ne disposant d'aucune infrastructure dédiée : la ville dispose de 2 clubs de football, l'Association Sportive Indenié d'Abengourou, vainqueur de la Coupe de Côte d'Ivoire de football en 1988 et qui évolue en MTN Ligue 2. Comme dans la plupart des villes du pays, il est organisé, de façon informelle, des tournois de football à 7 joueurs qui, très populaires en Côte d'Ivoire, sont dénommés Maracanas.

La région[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Boa-Thiémélé Amoakon Edjampa, député (PDCI-RDA) d'Abengourou, vice-président de l'Assemblée Nationale ;
  • Koffi Kwahulé, écrivain ;
  • Anne-Marie Adiaffi (1951-1984), romancière ;
  • Jean-Marie Adiaffi, écrivain ;
  • Dr Émile Atta Brou, médecin pédiatre, Directeur de cabinet du ministère de la santé de 1970 à 1976, ministre chargé des relations avec l'assemblée nationale de 1976 à 1989, député de 1990 à 1999 et président de l'Assemblée nationale de 1997 à 1999 ;
  • François Yattien Amiguet, statisticien ; directeur, de mars 1970 à décembre 1994, de l'École nationale supérieure de Statistique et d’Économie appliquée, (ENSEA) d’Abidjan.
  • DR Appagny Tanoe (1929-2016), ambassadeur de Côte d'Ivoire en France (1964-1978) , premier président de la bourse des valeurs de Côte d'Ivoire, ancien chef de l'hôpital général de Treichville, ancien vice-président du conseil économique et social de Côte d'Ivoire, grand officier de l'ordre national du mérite (France), grand officier de l'ordre national (Côte d'Ivoire), grand officier de la légion d'honneur (France).

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 78-07 du 9 janvier 1978
  2. Fiche de la ville sur le site ReveAfrique
  3. En Côte d'Ivoire, il existe un concours d'entrée en classe de sixième à l'issue duquel 1/3 des élèves est admis dans le secondaire

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]