Abdallah Laroui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abdellah Laroui)
Aller à : navigation, rechercher
Abdellah Laroui
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Activités

Abdallah Laroui (né à Azemmour en 1933) (عبد الله العروي) est un historien et romancier marocain.

Agrégé de langue et civilisation arabe, il a enseigné à l'université Mohammed V de Rabat jusqu'en 2000.

Auteur d'une synthèse de l'histoire du Maghreb, éditée chez Maspero en 1970 et préfacée par Maxime Rodinson en 1982, Laroui se fait connaitre avec son livre L'Idéologie arabe contemporaine puis Islam et Modernité (1986). Dans son premier ouvrage, il analyse les ressorts sur lesquels la « conscience arabe contemporaine » se fonde pour tenter une opposition face à ce qu'on considère comme son « éternel autre », « l'Occident ». L'analyse de Laroui fait date et consacre l'historien en tant que critique de la « conscience arabe contemporaine » ; contemporain des débats lancés par Edward Said sur l'Orientalisme, il était également critique de la notion d'« Occident » (et de son symétrique, l'Orient - ou l'islam, ou l'arabité) comme forme essentielle, atemporelle et immuable. Selon lui, la croyance en un tel Occident mythifié conduisait au sophisme opposant l'Orient - ou/et l'islam - au libéralisme [1].

Il est aussi l’auteur de plusieurs essais, de romans et de témoignages qui l’ont rendu célèbre dans le monde arabe, en Europe et aux États-Unis.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Carnets d'Idriss, 2008.
  • Le Maroc et Hassan II, 2005.
  • L’Idéologie arabe contemporaine : Un essai qui a marqué la production intellectuelle arabe, 1967 ; La Découverte, 1982.
  • La Crise des intellectuels arabes : traditionalisme ou historicisme ?, La Découverte, 1978.
  • L’Histoire du Maghreb : un essai de synthèse, La Découverte, 1970.
  • Islam et modernité : il y a quelques années, l'intellectuel arabe était sommé de prendre position à l'égard du marxisme, aujourd'hui, c'est par rapport à l’islam qu’il doit se positionner, La Découverte, 1986.
  • L’Exil (traduit de l'arabe), Sindbad-Actes Sud, 1998 (roman).
  • Islam et Histoire : essai d’épistémologie, Albin Michel, 1999.
  • Les Origines sociales et culturelles du nationalisme marocain (1830-1912), Paris, 1977.
  • Tradition et Réforme, 2009 (traduit de arabe : السنة و الإصلاح).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Abdallah Laroui, Western Orientalism and Liberal Islam: Mutual Distrust?, Fulbright 50th Anniversary Distinguished Fellow (Lecture delivered at the Middle East Studies Association annual meeting in Providence, RI). Reprinted from the Middle East Studies Association Bulletin, Vol 31, No. 1, July 1997, (with changes in orthography to HTML standards). Copyright 1997 by the Middle East Studies Association of North America. Sur le site de la Wayback Machine. Par exemple: « Whoever affirms categorically that such and such Western value-system, be it liberalism, rationalism, humanism, etc., is incompatible with Islam is talking theology and therefore, while he may well be right in his domain--I mean theology--he is in no way entitled to translate his idiom into sociology or political science. His assertion means no more than that the West, as he defines it, is never to be found in the non-West. I see the same tautology behind the so-called uniqueness of Islam, and during the last two decades my main concern was to unveil it to Muslim audiences. »