Abdelhak Serhane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abdelhak Serhane
Image dans Infobox.
Abdelhak Serhane en 2016.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Abdelhak Serhane, né en 1950, est un universitaire et écrivain marocain d'expression française. Il est titulaire d'un doctorat de 3e cycle en psychologie en 1983[1] ainsi que d'un doctorat d'État en psychologie en 1989[2], tous deux obtenus à l'université Toulouse-Jean-Jaurès. Il a longtemps enseigné à l'université Ibn Tofaïl à Kénitra avant de s'exiler au Canada. Depuis, il partage son temps entre le Maroc, le Canada et les États-Unis où il enseigne la littérature française à université d'État de Louisiane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Opposant virulent au régime de Hassan II, Abdelhak Serhane n'a cessé pendant des années de dénoncer le caractère policier violent du régime politique marocain. Il a pris position contre l'impunité dont jouissent ceux qui se sont enrichis grâce à la corruption du système politique marocain.

En 1993 il reçoit le prix français du monde arabe, puis en 1999 le prix Francophonie, Afrique méditerranéenne.

Publications[modifier | modifier le code]

Romans

  • Messaouda, Paris, Seuil, 1983
prix littéraire des radios libres, 1984
  • Les Enfants des rues étroites, Paris, Seuil, 1986.
  • Le Soleil des obscurs, Paris, Seuil, 1992
prix français du monde arabe, 1993
  • Le Deuil des chiens, Paris, Seuil, 1998.
  • Temps noirs, Paris, Seuil, 2002.
  • L'homme qui descend des montagnes, Paris, Seuil, 2009.

Poésie

  • L'Ivre poème, Rabat, Al Kalum, 1989.
  • Chant d'ortie, Paris, L'Harmattan, 1993.
  • La Nuit du secret, France, Atelier des Grames, 1992.

Parmi ses nouvelles

  • Les Prolétaires de la haine (recueil), Paris, Publisud, 1995
  • Le Vélo, Montréal, XYZ, 1991
Repris dans Anthologie de la nouvelle maghrébine, Casablanca, Eddif, 1996
  • « J'écris pour le soleil », in Actes du Colloque de Montpellier, 1985
  • Les mots de la douleur, in Oualili, Meknès, 1986
  • La Femme : un destin périmé, in Lamalif, Casablanca, 1986
  • L'Artisan du rêve, in Visions du Maghreb, Montpellier, Édisud, 1987.
  • Le Corpstexte, in Horizons maghrébins, Toulouse, 1987
  • Un Pays aux couleurs de son temps, in Librement, Casablanca, 1988
  • Le Destin des pierres. In: Autrement. Paris: 1990.
  • L'artisan du rêve, ClicNet, 1997

Essais

  • L'Amour circoncis, Casablanca, Eddif, 1996
  • Le Massacre de la tribu, Casablanca, Eddif, 1997
  • Éros maudit ou le Sexe des Arabes, Casablanca, Virgule Éditions, 2018 (version actualisée et complétée de L'Amour circoncis)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]