Abbaye Sainte-Madeleine de Geneston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye Sainte Madeleine de Géneston
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Rattachement Chanoines réguliers de saint Augustin
Début de la construction vers 1147/1163
Date de démolition XIXe siècle
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Ville Geneston

L'abbaye Sainte Madeleine de Géneston, dans la commune de Geneston dans l'actuel département de la Loire-Atlantique, est une fondation pour les Chanoines réguliers de saint Augustin en Bretagne, établie en 1147 par Bernard, évêque de Nantes.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée vers 1160 par Bernard Ier, évêque de Nantes (mort le ), à partir de l'établissement de six religieux sur place en 1147. Elle est reconnue comme abbaye du fait de l'importance de se revenus dans une bulle pontificale d'Alexandre III de 1163. Le nécrologe de l'abbaye fournit les dates de décès de nombreux abbés sans toutefois toujours préciser les années de leur mort.

En 1521 est élu le 1er abbé commendataire Michel de Coëtlogon qui n'obtient confirmation de son abbatiat qu'en 1533 après une longue procédure contre François de Sacré, candidat du roi de France. Les abbés commendataires se succèdent ensuite jusqu'à 1790 dont l'architecte Philibert de l'Orme protégé de roi Henri II de France et Louis-Malo Moreau de Maupertuis de Saint-Hélier, frère du scientifique malouin Pierre Louis Moreau de Maupertuis.

Les abbés Louis de Mars et Sébastien-Joseph du Cambout, tentent cependant de réformer le monastère le second signe même en 1656 un accord avec la Congrégation de Saint-Geneviève de Paris. Néanmoins en 1750 le chapitre de chanoines ne se compose que de trois prêtres et en 1783 le clocher est foudroyé et un seul prêtre assure les offices. La Révolution française épargne l'église abbatiale qui trop vétuste doit cependant être démolie en 1874 et remplacée par l'église paroissiale actuelle. Seuls quelques vestiges et une maison particulière rappellent les vastes bâtiments de l'ancienne abbaye.

Liste des abbés[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les Abbayes Bretonnes ouvrage collectif. Biennale des Abbayes Bretonnes Le Sarment Fayrd (ISBN 9782213013138). Pierre Fréor « Sainte Madeleine de Géneston » p. 279-282