ALK-Abelló

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ALK-Abelló

Création 1923, à Copenhague
Forme juridique Publique
Action Cotée (OMX: ALK B)
Siège social Hørsholm
Drapeau du Danemark Danemark
Direction Jens Bager (Président Directeur Général Monde)

Denis Delval (Directeur Général France)

Activité pharmacie
Produits Grazax®, Jext®, Gamme Osiris®, Gamme Iris®, Allerhousse®
Filiales ALK-Abelló (Spain) (d)
Effectif 1800 collaborateurs dans le monde
Site web www.alk.fr

Chiffre d’affaires 327 millions d’euros en 2014

ALK-Abelló (OMX: ALK B), plus communément appelé ALK, est un groupe pharmaceutique dont le siège est au Danemark. Ce laboratoire est spécialisé dans le développement et la production de produits d’immunothérapie allergénique (ITA) pour la prévention et le traitement d’allergies. Il s’agit du premier producteur mondial de produits d’immunothérapie allergénique (ou produits de désensibilisation)[1] avec 76% de son chiffre d’affaires réalisé en Europe[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 1923 [3], à Hørsholm, au Danemark, le laboratoire ALK (Allergologisk Laboratorium Kobenhavn) est le fruit d’un partenariat original entre un médecin, le docteur Kaj Hedemann Baagøe et un pharmacien, Poul Barfod. Leur collaboration marque le début de la production pharmaceutique de préparations allergéniques.

Depuis lors, les équipes d’ALK ont concentré leurs recherches sur l’identification des mécanismes allergiques et sur leur impact sur le système immunitaire : de nombreux succès ont couronné leurs travaux et ont fait d’ALK le leader mondial de l’immunothérapie spécifique.

La recherche s'articule autour de trois axes: prévention, traitement de la rhinite allergique et traitement de l'asthme allergique.

Depuis 90 ans, la mission d’ALK est d’améliorer la qualité de vie des patients allergiques en mettant à leur disposition des traitements innovants qui agissent directement sur la cause de l’allergie et visent à prévenir l’apparition des symptômes de manière pérenne.

En 1978, ALK commercialise la première ligne de produits standardisés pour le traitement des allergies.

Dans les années 1990, ALK devient la première entreprise à développer des traitements d’immunothérapie sublinguale, une méthode de désensibilisation administrée sous forme de gouttes sous la langue.

Depuis lors, la stratégie de recherche et de développement d’ALK se concentre sur le lancement d’une gamme de comprimés d’immunothérapie sublinguale. Grazax®, lancé en 2006 en Europe et en 2011 en France, est le premier comprimé d’immunothérapie sublinguale à l’efficacité prouvée pour le traitement de l’allergie au pollen de graminées[4]. En 2014, un comprimé d’immunothérapie sublinguale pour l’allergie à l’ambroisie est commercialisé sur le continent américain.

Gouvernance[modifier | modifier le code]

ALK est coté à la Bourse de Copenhague : NASDAQ OMX.

Au 1er octobre 2014, les membres du comité de direction d’ALK Monde sont[5]:

  • Jens Bager (Président et Directeur général)
  • Henrik Jacobi (Directeur de la Recherche et Développement)
  • Søren Niegel (Directeur des Opérations commerciales)
  • Flemming Pedersen (Directeur Financier et Directeur des Systèmes informatiques, Relations investisseurs et développement)
  • Helle Skov (Directeur de la Production)

Filiales et sites de production[modifier | modifier le code]

Le siège mondial de l’entreprise et son principal centre de recherche fondamentale sont situés dans le parc scientifique et technologique Scion DTU à Hørsholm, au Danemark. Le centre de recherche appliquée se trouve à Vandeuil (France), où des ressources importantes sont rassemblées pour développer de nouvelles méthodes analytiques et s’assurer de la stabilité des produits, de la matière première aux produits finis.

Le groupe possède 18 filiales en Allemagne, Autriche, au Canada, en Espagne, aux États-Unis, en France, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, au Royaume-Uni, en Chine, en Slovaquie, en République Tchèque, en Suède en Norvège et en Finlande en Suisse et en Turquie.

Les produits ALK sont également distribués dans 14 pays distributeurs tels que l’Afrique du Sud, l’Australie, le Brésil, la Grèce, Israël, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Portugal, la Thaïlande, et une grande partie de l’Europe centrale et méridionale[2].

Les sites de production[modifier | modifier le code]

Les sites de production en Amérique du Nord sont situés à Port Washington dans l’État de New York, à Post Falls dans l’Idaho, à Spring Mills en Pennsylvanie et à Mississauga dans l’Ontario.

Les sites de production européens sont basés au Danemark, (Hørsholm), en Espagne (Madrid), aux Pays-Bas (Lelystad) et en France.

ALK en France[modifier | modifier le code]

ALK s'est implanté dans l'hexagone en 2005 avec l'acquisition d'Allerbio[6]. La filiale France est devenue la seconde filiale en termes de chiffre d’affaires et la première en effectifs[7]. ALK dispose de 3 sites:

  • Le site parisien (La Défense) qui regroupe les équipes support et la direction générale
  • Le site de Varennes en Argonne (Meuse): site de dispensation pharmaceutique, logistique, relations médecins-patients, production et contrôle des matières premières. Ce site a bénéficié d'une extension de 2 900 m2 inaugurée en 2013[8].
  • Le site de Vandeuil (Marne): site de production des traitements de désensibilisation par voie sublinguale. Le 20 juin 2014, le site s'est agrandi pour devenir le pôle européen de production des APSI (Allergène Préparé pour un Seul Individu) du groupe ALK[9],[10].

Produits[modifier | modifier le code]

Les produits d’immunothérapie allergénique représentent 90% du chiffre d’affaires d’ALK[2] (dont 76% sont générés en Europe) et se déclinent en trois catégories :

  1. Les comprimés d’immunothérapie sublingual. Le premier d’entre eux, Grazax® (pour l’allergie au pollen de graminées), est lancé en Europe en 2006 et en France en 2011[3]. Le 14 avril 2014, Merck , le partenaire américain d’ALK, annonce l’autorisation du produit par la Food and Drug Administration (FDA)[11] aux États-Unis, où il est vendu sous la marque Grastek®[12]. Le 17 avril 2014, Merck annonce ensuite l’autorisation du comprimé d’immunothérapie sublinguale pour l’allergie à l’ambroisie, également sous licence d’ALK, commercialisé sous le nom Ragwitek®. Merck commercialise également Grastek® et Ragwitek®[13] au Canada[13]. D’autres comprimés sont en cours de développement, notamment un comprimé d’immunothérapie sublinguale pour les allergies aux acariens.
  2. Les gouttes d’immunothérapie sublinguale. Ces gouttes couvrent environ 50 allergènes et combinaisons d’allergènes, dont les pollens, les moisissures, les acariens et les phanères d’animaux[14]. En 2003, ALK lance SLITone®, le premier traitement de désensibilisation en gouttes sublinguales disponible en dose individuelle.
  3. L’immunothérapie sous-cutanée. Ces traitements d’immunothérapie allergénique sous forme injectable sont purifiés à partir de sources naturelles d’allergènes récoltés au sein de l’entité ASM dédiée à la production de matières premières, puis combinés avec des excipients pendant la formulation[15].

ALK propose également d’autres produits :

  • Jext®[16] : stylos auto injecteur d'adrénaline 150 et 300µg indiqués dans le traitement d'urgence des chocs anaphylactiques 
  • des kits de diagnostic d’allergie commercialisés sous diverses marques dont Soluprick SQ®[17].
  • des extraits d’allergènes en gros, principalement vendus aux États-Unis aux allergologues pour utilisation dans leurs cabinets[18].
  • Chaque année, plus d’1,5 millions de patients sont traités par les produits ALK.

Partenariats stratégiques et collaborations[modifier | modifier le code]

ALK possède une alliance stratégique avec Merck  pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation de Grazax® et pour le comprimé de désensibilisation aux acariens et à l’ambroisie aux États-Unis, Canada et Mexique[19],[20].

Un partenariat a également été conclu au Japon début 2011 avec le laboratoire Torii, pour le développement et la commercialisation des comprimés de désensibilisation aux acariens pour les patients souffrant de rhinites allergiques et d’asthme. Cet accord formalise également une collaboration de recherche et développement visant la mise au point d’un comprimé d’immunothérapie sublinguale pour l’allergie au pollen du cèdre du Japon[19],[21].

En Chine, ALK est en partenariat avec Eddingpharm pour le kit de diagnostic d’allergie Soluprick SQ®, kit permettant le diagnostic de l’allergie aux acariens, mais également pour le premier traitement d’immunothérapie allergénique à base d’extraits standardisés, Alutard SQ®. Ce dernier traite lui aussi les allergies aux acariens. Dans le cadre de ce partenariat, c’est Eddingpharm qui est chargé des ventes et de la distribution des produits. ALK fournit quant à lui l’expertise médicale et scientifique. Annoncée en avril 2014, cette collaboration porte sur une durée initiale de sept ans[22].

ALK collabore également avec le laboratoire Abbott dans certains marchés émergents. Abbot y détient une licence de distribution et de commercialisation des comprimés d’ALK pour le traitement des allergies au pollen de graminées et aux acariens[23].

Mécénat[modifier | modifier le code]

ALK est l’un des parrains fondateurs de la European Academy of Allergy and Clinical Immunology (EAACI)[24].

Par ailleurs, ALK soutient et organise également un symposium scientifique biannuel, le Symposium on Specific Allergy (SOSA)[25].

Depuis 2000, le groupe est partenaire du prix WAO Henning Løwenstein Research Award[26], prix décerné à un jeune scientifique faisant preuve d’excellence dans le domaine de l’allergologie[27]. Depuis 2005, le prix est attribué tous les deux ans.

À titre d’exemple, le gagnant de 2013 a reçu une bourse d’environ 10 000 euros et un voyage offert pour participer à l’édition 2013 de la conférence de la European Academy of Allergy and Clinical Immunology (EAACI) / World Allergy Organization (WAO), à Milan.

Chronologie[modifier | modifier le code]

1923 : Le docteur Kaj Hedemann Baagøe et le pharmacien, Poul Barfod fondent à Hørsholm, au Danemark, le laboratoire ALK (Allergologisk Laboratorium Kobenhavn). Leur partenariat donne naissance à la 1re production pharmaceutique de préparation allergénique : un extrait de plumes d’oies[3].

1949 : La production de préparation allergénique pour le diagnostic et celle des vaccins contre les allergies deviennent une unité indépendante, le «Laboratoire d’Allergologie »[3].

1972 : Le docteur Bent Weeke et le pharmacien Henning Løwenstein développent la technique « Crossed Radio Immuno Electrophoresis » qui rend possible l’identification précise des protéines responsables des allergies[3].

1976 : « La Standardisation Des Allergènes » est enrichie par les techniques de Løwenstein et Weeke[3].

1978 : Laboratoire d’Allergologie commercialise le 1er traitement d’immunothérapie allergénique à base d’extraits standardisés : Alutard SQ®[3].

1984 : La filiale ALK America Inc. est fondée aux États-Unis[3].

1985 : Le Laboratoire d’Allergologie est reconnu par les autorités américaines de la santé (FDA)[3].

1986 : Le Laboratoire d’Allergologie devient ALK (Allergologisk Laboratorium København) et, en 1987, s’établit à Hørsholm au Danemark[3].

1990 : Lancement d'un nouveau traitement de désensibilisation sous forme de gouttes sublinguales[3].

2003 : ALK lance SLITone®, le 1er traitement de désensibilisation en gouttes sublinguales disponible en unidose[3].

2005 : ALK fait l’acquisition du laboratoire Allerbio en France[3].

2006 : ALK lance le 1er comprimé de désensibilisation au pollen de graminées avec une autorisation de mise sur le marché (AMM) Européenne[3].

2007 : ALK s’associe à Schering-Plough (devenu MSD) pour l’enregistrement, le développement et la commercialisation de comprimés d’immunothérapie allergénique en Amérique du Nord[3].

2009 : ALK lance Avanz® en Allemagne, un nouveau traitement d'immunothérapie allergénique injectable permettant une montée en dose en seulement 5 injections[28] .

2010 : Jext®, stylos auto injecteur d'adrénaline 150 et 300 µg, est approuvé en Europe[29].

2011 : ALK s’associe à Torii pour le développement et la commercialisation de comprimés d’immunothérapie allergénique au Japon[3].

2012 : En Europe, lancement de SLITone ULTRA solution unidose d’extraits allergéniques sublinguaux.

2014 : Lancement de deux comprimés de désensibilisation : GRASTEK® (pollen de graminées) et RAGWITEK® (pollen d’ambroisie).

Recherche et développement[modifier | modifier le code]

Depuis le lancement de son premier comprimé d’immunothérapie sublinguale (pour l’allergie au pollen de graminées) en 2006, et la commercialisation de son comprimé pour le traitement de l’allergie à l’ambroisie, ALK développe des comprimés pour d’autres allergies, notamment aux acariens, au bouleau ou aux poils de chat. Sa stratégie consiste à développer des traitements plus faciles à utiliser pour le patient, en appliquant l’approche de la « rééducation » du système immunitaire. 20% du chiffre d’affaires est consacré à la recherche et au développement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « ALK-Abelló » (voir la liste des auteurs).

  1. « ALK Annual Report »
  2. a, b et c « ALK Annual Report 2014 »
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p (en) « History, ALK website »
  4. (en) Senna GE, Calderon M, Milani M. ., “Allergy Immunotherapy Tablet: Grazax for the treatment of grass pollen allergy" Expert Rev Clinical Immunology, 2011. jan 7
  5. (en) « Directors, ALK website »
  6. « ALK achète ALLERBIO », sur www.allergique.org (consulté le 7 avril 2015)
  7. « www.alk.fr », sur www.alk.fr (consulté le 7 avril 2015)
  8. « Coup de pouce pour l’extension d’une entreprise de Varennes » (consulté le 7 avril 2015)
  9. « Les Danois d'ALK misent sur la Marne », sur www.lhebdoduvendredi.com (consulté le 7 avril 2015)
  10. « A3P - Le laboratoire danois ALK (allergies) a investi 22 M EUR à Vandeuil », sur www.a3p.org (consulté le 7 avril 2015)
  11. (en) « Food and Drug Administration »
  12. « FDA Approves Merck’s GRASTEK® (Timothy Grass Pollen Allergen Extract) Sublingual Tablet as Immunotherapy to Treat Grass Pollen-Induced Allergic Rhinitis with or without Conjunctivitis in Children and Adults | Merck Newsroom Home », sur www.mercknewsroom.com (consulté le 7 avril 2015)
  13. a et b « ALK's partner for North America, Merck, announces launch of RAGWITEK™ in Canada (OMX:ALKB) », sur ir.alk-abello.com (consulté le 7 avril 2015)
  14. (en) « Sublingual vaccines, ALK website »
  15. « ALK - Allergy Products », sur www.alk-abello.com (consulté le 7 avril 2015)
  16. « ALK launches new, improved adrenaline pen, Jext® in Europe », sur newsclient.omxgroup.com (consulté le 7 avril 2015)
  17. « ALK- Products », sur www.alk-abello.com (consulté le 7 avril 2015)
  18. « Cont Variant », sur www.alk-abello.com (consulté le 7 avril 2015)
  19. a et b « ALK - Partnerships of ALK », sur www.alk-abello.com (consulté le 7 avril 2015)
  20. « Worldwide Alliances », sur www.merck.com (consulté le 7 avril 2015)
  21. « TORII PHARMACEUTICAL>Investor Relations>Press Releases », sur www.torii.co.jp (consulté le 7 avril 2015)
  22. « ALK enters collaboration to accelerate growth in China », sur newsclient.omxgroup.com (consulté le 7 avril 2015)
  23. (en) « "ALK R&D and business briefing, slide 59 (21 May 2014)" »
  24. « "Organization, EAACI website" »
  25. (en) « "Congresses, ALK website" »
  26. « "Research award, ALK website" »
  27. (en) « "ALK media release (26 September 2009)" »
  28. (en) « "ALK media release (06 September 2011)" »
  29. « ALK's phase III MITRA trial of new allergy immunotherapy tablet against house dust mite-induced allergic asthma meets primary endpoint », sur www.pharmabiz.com (consulté le 7 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]