Ödön Széchenyi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ödön Széchenyi
Széchenyi Ödön.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ConstantinopleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Enfant
Andor Széchenyi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le comte Ödön Széchenyi de Sárvár-felsővidék né à Pozsony le et mort à Constantinople le , fils cadet du comte István Széchenyi et de la comtesse Crescence (Louise) Seilern-Aspang, petit-fils du comte Ferenc Széchényi. Il fut le fondateur du service d'incendie hongrois et pacha de l'Empire ottoman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ödön eut 9 ans au moment de l'échec de la guerre d'indépendance hongroise. Il rendit souvent visite à son père à Döbling. Il se sentit attiré très tôt par la technique, se passionna pour la navigation et la mécanique navale. Plus tard il travailla sur les bateaux hongrois et internationaux, reçut une formation de navigateur et obtint le permis de navigation reconnu à travers toute l'Europe.

Après la mort de son père il s'installa à Pest et suivit les traces de son père. Il devint le président du comité pour la création du Théâtre populaire de Buda et fut membre actif du comité de l'Association nationale du yachting. Pour attirer plus d'adeptes du yachting il composa des morceaux de musique tels que le quatuor Régate, la polka Hableány (Syrène), la valse Katinka etc. Il fonda le Groupement commercial et industriel hongrois ainsi que la Première société hongroise de voyageurs.

Fondation du service d'incendie hongrois[modifier | modifier le code]

En 1860 un incendie se déclara à Nagycenk puis à Fertőszentmiklós. 98 maisons furent détruites par le feu. Széchenyi participa à l'extinction du feu et fut très touché par la détresse des gens et par les dégâts considérables.

En 1862 il fut nommé vice-commissaire du gouvernement hongrois et participa à l'Exposition universelle à Londres. Il reçut une formation de pompiers dans la capitale anglaise. Széchenyi fut promu au grade de brigadier, obtint le certificat de pompier. Puis il étudia l'organisation des pompiers et les dispositions du service de sécurité incendie dans différents pays européens.

En 1863 il élabora le projet de statut du Corps des pompiers bénévoles de Pest et se chargea personnellement de la cueillette de fonds. L'écrivain français Alexandre Dumas qui effectua une visite en Hongrie contribua avec 110 franc français à ce projet humanitaire et utilitaire. Széchenyi lui offrit une épée de parement. Le service des pompiers bénévoles dont il devint le commandant démarra officiellement en 1870 à Pest. L'Union nationale des pompiers bénévoles fut fondée en 1871.

Traversée de l'Europe par voie fluviale[modifier | modifier le code]

Tableau commémoratif à proximité de la Tour Eiffel sur la rive de la Seine

Széchenyi étudia les voies fluviales de l'Europe dans la perspective de relier la Mer Noire à l'Océan Atlantique. L'aménagement d'une voie fluviale internationale fut le rêve de son père. Au bord du vapeur Hableány (Syrène) conçu par Széchenyi et fabriqué en Hongrie il remonta avec Alajos Folmann le Danube, puis le Main, le Rhin, la Marne et la Seine. Ils arrivèrent à Paris pour participer à l'Exposition universelle en 1867. À leur arrivée ils furent salués par Jules Verne. Ils furent les premiers à traverser l'Europe par voie fluviale. Napoléon III et l'Impératrice Eugénie firent un petit tour sur la Seine à bord du vapeur. Le bateau reçut une médaille d'or à l'Exposition universelle et Széchenyi fut décoré par Napoléon III de la Légion d'honneur[1]. L'exploit de la traversée fut répété par une équipe de sportifs hongrois 110 ans plus tard.

Construction de funiculaire[modifier | modifier le code]

En tant que membre du conseil des travaux publics il fut le promoteur de la construction du funiculaire à vapeur de Budavár sur le Mont de château. Inauguré le ce deuxième funiculaire de l'Europe fonctionna jusqu'à 1944. Il fut rouvert en juin 1986.

Le chemin de fer à crémaillère de Svábhegy conçu par Niklaus Riggenbach fut inauguré le à Buda.

Széchenyi eut l'idée de construire des foyers d'ouvrier, de remplacer le tramway à cheval par la voiture à vapeur. Il fut aussi le promoteur de la télégraphie privée en Hongrie.

Invitation à Istanbul[modifier | modifier le code]

Le sultan Abdulaziz chargea Széchenyi en 1874 de constituer le corps des pompiers à Istanbul[2]. En 1878 il fut promu colonel par le sultan Abdülhamid II, puis en 1880 il accéda au rang de pacha de l'Empire ottoman. En 1899 il fut décoré du Grand ruban de l'ordre de l'Osmanie. Il fut nommé commandant en chef des régiments de pompiers et du bataillon de marins-pompiers ainsi que général commandant de la Turquie impériale.

Ödön Széchenyi fut enterré au secteur catholique du cimetière chrétien Feraköy à Istanbul.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le diplôme de la Légion d'honneur est déposé à la Bibliothèque nationale Széchényi à Budapest
  2. Les documents concernant cette mission en Turquie sont déposés à la Bibliothèque nationale Széchényi à Budapest

Lien externe[modifier | modifier le code]