Niklaus Riggenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Niklaus Riggenbach
Niklaus Riggenbach.jpg

Niklaus Riggenbach

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
OltenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieux de travail
Activité

Niklaus Riggenbach, né le 21 mai 1817 à Guebwiller, France, mort le 25 juillet 1899 à Olten, Suisse est un ingénieur en chemin de fer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après l'école primaire et la mort de son père, Niklaus Riggenbach retourne avec sa mère et les sept autres enfants à Bâle où il fréquente le lycée. À l'âge de 16 ans, il entreprend un apprentissage de mécanicien. En 1836, il trouve une première activité professionnelle à Lyon puis une autre à Paris en 1837. Le soir, il étudie les mathématiques et la physique. Avec l'ouverture de la ligne de chemin de fer Paris - Saint-Germain en 1839, il trouve sa vocation de constructeur de locomotives.

En juin 1840, il s'installe à Karlsruhe (Allemagne) et travaille pour la fabrique de Emil Kessler. Devenu directeur général, il participe à la construction des premières locomotives à vapeur pour l'Allemagne et de celles destinées à la première ligne suisse de chemin de fer Zurich-Baden, construite par la compagnie de chemin de fer du Nord (Schweizerischen Nordbahn), également nommée Spanisch-Brötli [1],[2].

En 1853, il est nommé contremaître des ateliers de la nouvelle société de construction de machines à vapeur et de chemin de fer, la Schweizer Gesellschaft Centralbahn à Olten. Il effectue plusieurs voyages en Angleterre et en Autriche pour perfectionner ses connaissances dans les locomotives à vapeur.

Il prend domicile à Olten en 1855 et, de 1856 à 1873, il est Maître mécanicien du nouvel atelier de la Société. Les problèmes d'adhérence sur les lignes à forte déclivité conduisent Niklaus Riggenbach à étudier le système à crémaillère, dite à échelon.

Il construit sa première locomotive à vapeur avec crémaillère en 1862 et, le 12 août 1863, la France lui accorde des brevets pour son invention. La ligne de chemin de fer Rigi-Bahnen, inaugurée en 1871, est le premier chemin de fer de montagne à utiliser son système de crémaillère[2].

Bourgeois d'honneur d'Olten et d'Aarau, Riggenbach a été député au Grand Conseil de Soleure et correspondant de l'Institut de France[3].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Surnommé « Chemin de fer des petits pains espagnols », une ligne de 30 km qui permettait de livrer à Zurich, en 30 minutes, des pains frais cuits à Baden. Cette ligne fut inaugurée en 1847
  2. a et b Schweizer Lexikon, 1999
  3. Dictionnaire historique et biographique de la Suisse, 1930

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]