Évasion de Cowra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Seconde Guerre mondiale image illustrant l’Australie image illustrant le Japon
Cet article est une ébauche concernant la Seconde Guerre mondiale, l’Australie et le Japon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le camp de prisonniers de guerre de Cowra, le .
Le jardin japonais de Cowra.

L’évasion de Cowra (Cowra breakout en anglais) est l'une des plus grandes évasions de prisonniers de guerre répertoriées.

Historique[modifier | modifier le code]

La ville australienne de Cowra, en Nouvelle-Galles du Sud, a été pendant la Seconde Guerre mondiale le site d'un important camp de prisonniers, dont une majorité d'Italiens et près de 2 000 Japonais. Le , près de 545 prisonniers nippons ont tenté de s'en évader[1].

Dans cette tentative vouée à l'échec, 231 prisonniers japonais ont été tués et plusieurs autres blessés. Quatre gardes australiens ont également trouvé la mort.

Les morts japonais ont été enterrés à Cowra, dans un cimetière militaire japonais. La ville a, par la suite, créé en leur mémoire un jardin japonais[1],[2].

À l'écran[modifier | modifier le code]

  • The Cowra Breakout, série télévisée britannique de 1984, de Chris Noonan et Phillip Noyce[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) « Cowra - El Campo de Prisioneros de Guerra Nº 12 », sur Historias de la Segunda Guerra Mundial (consulté le 25 septembre 2010).
  2. (en) Tracy Tam, « Australian town commemorates 1944 POW camp breakout », sur The Japan Times,‎ (consulté le 25 mai 2016).
  3. (en) The Cowra Breakout sur l’Internet Movie Database.