Étienne Tomašević

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étienne Tomašević
Stjepan Tomašević
Représentation du roi agenouillé devant le Christ, par Jacopo Bellini
Représentation du roi agenouillé devant le Christ, par Jacopo Bellini
Titre
Despot de Serbie
Prédécesseur Stefan Branković
Successeur Annexion ottomane
Roi de Bosnie
Prédécesseur Étienne-Thomas de Bosnie
Successeur Annexion ottomane
Biographie
Dynastie Maison de Kotromanić
Date de naissance
Date de décès
Lieu de décès Jajce
Nature du décès Éxécution
Père Étienne-Thomas de Bosnie
Mère Vojača

Étienne Tomašević (Bosnien: Stjepan Tomašević/Стјепан Томашевић; Serbe: Стефан Томашевић[1]), né en 1438, décédé le à Jajce en Bosnie, est membre de la dynastie des Kotromanić qui régna sur la Bosnie de 1250 à 1463. Il est despote de Serbie du au [2] et roi de Bosnie de 1461 à fin [3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Étienne-Thomas de Bosnie, roi de Bosnie (1443-1461), décédé le 10 juillet 1461 et de Vojača

Règnes[modifier | modifier le code]

Le 1er avril 1459, Étienne Tomašević épouse Mara Branković de Serbie, une fille de Lazar Branković de Serbie et il devient despote de Serbie après avoir déposé Stefan Branković. Le 20 juin 1459, le sultan Mehmed II s'empare de Smederevo la capitale serbe d'où Étienne Tomašević reçoit l'autorisation de se retirer avec sa famille et il met fin au Despotat de Serbie.

Il succède à son père en 1461 à la tête de la Bosnie. Cependant, dès 1462, les Ottomans se saisissent du bassin minier de la Bosnie orientale et des viles de Zvornik et Srebrenica puis en mai/juin 1463 ils se lancent à la conquête du domaine royal et de ceux des familles Kovačevič et Pavlovič ainsi que de l'Herzégovine. Fin mai 1463, le Grand vizir ottoman Mahmud Pacha Angelovićs s'empare de la forteresse royale de Bobovac et met fin au royaume. Étienne Tomašević qui s'était retiré à Jajce offre sa reddition en échange d'un sauf conduit mais il est décapité quelques jours plus tard sur l'ordre du Sultan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son prénom transcrit : Stipan, Stefan, et Stephen, correspond au latin Stephanus et au français Étienne.
  2. Venance Grumel Traité d'Études byzantines I Chronologie, Presses universitaires de France, Paris, 1958, p. 391.
  3. Venance Grumel, op. cit, p. 393.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]