Équipe de Libye féminine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau : Libye Équipe de Libye
Écusson de l' Équipe de Libye
Généralités
Confédération CAF
Couleurs Noir, rouge et vert
Classement FIFA Non classée (décembre 2017)[1]

Rencontres officielles historiques

Premier match Libye 0-8 Égypte
(6 mars 2016)
Plus large victoire Néant
Plus large défaite Libye 0-8 Égypte
(6 mars 2016)

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 0
Néant
Coupe d'Afrique des nations Phases finales : 0
Néant
Jeux olympiques Néant

Actualités

Pour la compétition en cours, voir :
Qualifications pour la Coupe d'Afrique féminine de football 2016

L'équipe de Libye féminine de football est l'équipe nationale qui représente la Libye dans les compétitions internationales de football féminin. Elle est gérée par la Fédération de Libye de football.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'ère Kadhafi, les footballeuses libyennes évoluent dans des gymnases dans un format réduit. Depuis la Première guerre civile libyenne, le football féminin à onze est autorisé. En juillet 2013, la sélection devait participer à un tournoi amical en Allemagne réunissant des sélections féminines du Moyen-Orient, mais la Fédération se désiste une semaine avant la compétition, avançant la raison du ramadan ; certains groupes extrémistes émettaient aussi des critiques voire des menaces dans le pays, contraignant la sélection à s'entraîner dans le secret[2].

Son premier match officiel est prévu en mars 2016 contre l'Égypte dans le cadre des qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations féminine 2016[3] ; les Libyennes s'inclinent sur le score de 0-8.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial féminin de la FIFA », sur fr.fifa.com, (consulté le 7 février 2018).
  2. (en) Chris Stephen, « Libya's women's football team banned from major tournament », sur www.theguardian.com, (consulté le 23 décembre 2015)
  3. (en) « FIXTURES XTH WOMEN AFRICA CUP OF NATIONS », sur www.cafonline.com (consulté le 23 décembre 2015)