Épée de saint Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Épée de saint Pierre conservée au Musée archidiocésain de Poznań.

L'épée de saint Pierre (en latin : gladius Sancti Petri ; en polonais : miecz świętego Piotra) est une relique chrétienne, aujourd'hui conservée au Musée archidiocésain de Poznań.

Elle est associée à l'épée par laquelle, d'après l'Évangile selon Jean, l'apôtre Pierre trancha l'oreille droite de Malchus, un serviteur de Caïphe, le grand prête du Temple de Jérusalem, lors de l'arrestation de Jésus au Gethsémani.

Une copie de l'épée est exposée à la basilique-archicathédrale Saint-Pierre-et-Paul de Poznań.

Historique[modifier | modifier le code]

Selon la légende locale, l'épée est un don du pape Jean XIII au premier évêque polonais Jordan ou au premier duc historique de Pologne Mieszko Ier. Arrivée à Poznań en 968, elle est conservée dans le trésor de la cathédrale (en), exposé dans la nef[1]. L'épée est mentionnée pour la première fois en 1475 dans les Vitae Episcoporum Posnaniensium (vies des évêques polonais) du chroniqueur polonais Jan Długosz qui se trompe en écrivant que l'épée est un don du pape Étienne VIII, mort en 942[2].

Les ostensions de l'arme se font plus rares au siècle des Lumières qui voit un déclin du culte des reliques. Au XIXe, elle est placée dans la sacristie et depuis la fin des années 1980, elle est conservée au Musée archidiocésain de Poznań[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'épée adopte une forme assez inhabituelle de couperet ou machette. Elle a une longueur de 70 cm et mesure, dans sa plus grande largeur, 9,4 cm[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (pl) Zamek Królewski, Polska i Stolica Apostolska X-XXI wiek, Zamek Królewski w Warszawie, , p. 75.
  2. (pl) Miecz świętego Piotra, fiche du Musée archidiocésain de Poznań
  3. (pl) Sebastian Duda, « Polski miecz świętego Piotra », sur wyborcza.pl, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pl) M. Głosek, I. Kajzer, Miecz św. Piotra z katedry poznańskiej, Hist. Kultury Materialnej, 1974.
  • (pl) W. Gałka, Miecz św. Piotra, pamiątka jednej z najstarszych legend poznańskich, Kronika Miasta Poznania, 1995
  • (pl) J. Pazder, Najstarsza polska relikwia - miecz św. Piotra z katedry poznańskiej, Tu się Polska zaczęła, 2006

Articles connexes[modifier | modifier le code]