Énée le Tacticien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Énée (homonymie).

Énée le Tacticien (ou Énée de Stymphale) est un militaire grec du IVe siècle av. J.-C. auteur de traités, né à Stymphale. Nous ne savons pratiquement rien de sa vie.

Ses travaux sont uniquement militaires :

La Poliorcétique[modifier | modifier le code]

La seule œuvre qui nous soit parvenue de lui est la Poliorcétique, ouvrage technique dans lequel il livre plus des conseils pour défendre une ville assiégée par l'ennemi que pour prendre une ville. Cet ouvrage est très riche de par la variété et la précision des exemples et par le caractère judicieux des conseils qui y sont donnés. Il emprunte d'ailleurs plusieurs exemples à Hérodote.

Les chapitres de la Poliorcétique sont de longueur très irrégulière (de 4 lignes à plus de 200 lignes).

Cryptologie et stéganographie[modifier | modifier le code]

Le plus long chapitre, le chapitre 31, traite de l'art de transmettre le message. Énée y livre 24 procédés qu'il semble avoir choisis pour leur efficacité.

Une large place est faite à la stéganographie :

  • Femme élégante avec des lamelles de plomb (sur lesquels un message secret a été inscrit) roulées en guise de boucles d'oreilles ;
  • Message peint sous une image pieuse (ex-voto) ;
  • Piquer des lettres de façon imperceptible dans un texte ;
  • etc.

Énée le tacticien ne mentionne qu'un seul procédé de cryptographie :

  • Remplacer les voyelles d'un texte par des chiffres (cryptage partiel)

Il ne fait aucune mention de la scytale lacédémonienne. Cette omission, curieuse pour l'homme cultivé que devait être Énée le tacticien, semble être un argument ad silencio en faveur d'une utilisation non cryptographique de la scytale, tout au moins à l'époque d'Énée, les seules mentions de la scytale lacédémonienne comme procédé cryptographique étant celles de Plutarque et d'Aulu-Gelle, auteurs de la fin de l'Antiquité.

Transmettre (ou intercepter) un message : principes de stratégie[modifier | modifier le code]

C'est dans ce même chapitre 31 que nous trouvons la première mention de stratégie pour transmettre un message :

  • Pratique de l'agent double
  • Invention de la boîte aux lettres afin d'éviter les contacts directs entre les agents.

Énée fait également mention de la pratique de la manipulation psychologique afin d'intercepter le message, qui consiste à feindre de tout connaître pour obtenir des aveux riches.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Extrait du traité sur la défense des places de Énée le Tacticien, publié par la société d'émulation du Doubs, 1870-1871, [1]
  • M. Debidour, « Énée le tactitien », in Ruses, secrets et mensonges chez les Historiens grecs et latins, De Boccard, Lyon, 2006.

Articles connexes[modifier | modifier le code]