Élections municipales finlandaises de 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique en Finlande
Image illustrative de l'article Élections municipales finlandaises de 2012

Les élections municipales finlandaises de 2012 ont eu lieu le 28 octobre 2012 et désignent les conseillers municipaux élus pour 4 ans[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections municipales de 2012[2],[3]
Inscrits 4 303 064
Abstentions 1 795 819 41,73 %
Votants 2 507 245 58,27 %
Bulletins enregistrés 2 507 245
Bulletins blancs ou nuls 13 724 0,55 %
Suffrages exprimés 2 493 521 99,45 % 9674 sièges à pourvoir
Liste Tête de liste Suffrages Pourcentage Sièges acquis Var.
Parti de la Coalition nationale - 545 889 21,89 %
1 735 / 9 674
-286
Parti social-démocrate - 487 924 19,57 %
1 729 / 9 674
-337
Parti du centre - 465 166 18,65 %
3 077 / 9 674
-440
Vrais Finlandais - 307 797 12,34 %
1 195 / 9 674
+752
Ligue verte - 213 100 8,55 %
323 / 9 674
-47
Alliance de gauche - 199 165 7,99 %
640 / 9 674
-193
Parti populaire suédois de Finlande - 117 865 4,73 %
480 / 9 674
-30
Chrétiens-démocrates - 93 257 3,74 %
300 / 9 674
-51
Parti communiste de Finlande - 11 174 0,45 %
9 / 9 674
=
Parti pirate - 5 986 0,24 %
0 / 9 674
Parti de l'Indépendance - 1 303 0,05 %
0 / 9 674
-2
Changement 2011 - 1 258 0,05 %
1 / 9 674
+1
Autres - 43 637 1,75 %
185 / 9 674
-102
Autres listes Néant 0 0 %
0 / 9 674


Analyses[modifier | modifier le code]

La presse francophone a mis l'accent sur l'évolution du parti des Vrais Finlandais. Alors que rtbf.be voit le parti comme « l'autre gagnant » de ces élections en raison de sa progression de sept point par rapport aux municipales de 2008, il rappelle néanmoins que cela représente une baisse au regard des 19,1 % obtenus aux législatives de 2011[4]. Le site euronews.com évoque lui une perte de dynamique pour le parti[5], alors que Le Monde préfère titrer « Les populistes confirment leur ancrage en Finlande »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Finlandais votent pour les municipales, sous fond de crise de l'euro », sur lesechos.fr,‎
  2. (en) Ministère de la justice, « Whole country »,‎ (consulté le 3 novembre 2012)
  3. (en+fi) Centre national des statistiques, « Confirmed result: Coalition Party retained its position as the largest political party, True Finns the biggest winners in Municipal elections 2012 », sur stat.fi,‎ (consulté le 3 novembre 2012)
  4. « Finlande: les municipales gagnées par les libéraux-conservateurs au pouvoir », sur rtbf.be,‎ (consulté le 1 novembre 2012)
  5. « Finlande: les nationalistes en perte de vitesse », sur euronews.com,‎ (consulté le 1 novembre 2012)
  6. Olivier Truc, « Les populistes confirment leur ancrage en Finlande », Le Monde, no 21081,‎ (lire en ligne)