Élections municipales finlandaises de 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les élections municipales finlandaises de 2012 ont eu lieu le 28 octobre 2012 et désignent les conseillers municipaux élus pour 5 ans[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections municipales de 2012[2],[3]
Inscrits 4 303 064
Abstentions 1 795 819 41,73 %
Votants 2 507 245 58,27 %
Bulletins enregistrés 2 507 245
Bulletins blancs ou nuls 13 724 0,55 %
Suffrages exprimés 2 493 521 99,45 % 9489 sièges à pourvoir
Liste Tête de liste Suffrages Pourcentage Sièges acquis Var.
Parti de la coalition nationale - 545 889 21,89 %
1 735 / 9 489
-286
Parti social-démocrate - 487 924 19,57 %
1 729 / 9 489
-337
Parti du centre - 465 166 18,65 %
3 077 / 9 489
-440
Vrais Finlandais - 307 797 12,34 %
1 195 / 9 489
+752
Ligue verte - 213 100 8,55 %
323 / 9 489
-47
Alliance de gauche - 199 165 7,99 %
640 / 9 489
-193
Parti populaire suédois de Finlande - 117 865 4,73 %
480 / 9 489
-30
Chrétiens-démocrates - 93 257 3,74 %
300 / 9 489
-51
Parti communiste de Finlande - 11 174 0,45 %
9 / 9 489
=
Parti pirate - 5 986 0,24 %
0 / 9 489
n/a
Parti de l'Indépendance - 1 303 0,05 %
0 / 9 489
-2
Changement 2011 - 1 258 0,05 %
1 / 9 489
+1
Autres listes Néant 43 637 1,75 %
0 / 9 489

Analyses[modifier | modifier le code]

La presse francophone a mis l'accent sur l'évolution du parti des Vrais Finlandais. Alors que rtbf.be voit le parti comme « l'autre gagnant » de ces élections en raison de sa progression de sept point par rapport aux municipales de 2008, il rappelle néanmoins que cela représente une baisse au regard des 19,1 % obtenus aux législatives de 2011[4]. Le site euronews.com évoque lui une perte de dynamique pour le parti[5], alors que Le Monde préfère titrer « Les populistes confirment leur ancrage en Finlande »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Finlandais votent pour les municipales, sous fond de crise de l'euro », sur lesechos.fr, .
  2. (en) Ministère de la justice, « Whole country », (consulté le 3 novembre 2012).
  3. (en+fi) Centre national des statistiques, « Confirmed result: Coalition Party retained its position as the largest political party, True Finns the biggest winners in Municipal elections 2012 », sur stat.fi, (consulté le 3 novembre 2012).
  4. « Finlande: les municipales gagnées par les libéraux-conservateurs au pouvoir », sur rtbf.be, (consulté le 1er novembre 2012).
  5. « Finlande: les nationalistes en perte de vitesse », sur euronews.com, (consulté le 1er novembre 2012).
  6. Olivier Truc, « Les populistes confirment leur ancrage en Finlande », Le Monde, no 21081,‎ (lire en ligne).