Élections générales argentines de 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cristina Fernández de Kirchner et son mari Néstor Kirchner, président sortant, pendant la campagne.

Les élections présidentielle et parlementaires partielles en Argentine ont eu lieu le . Les Argentins ont élu le président et le vice-président de la Nation, ainsi que 24 sénateurs et 130 députés. Le président et le vice-président sont élus au suffrage universel direct à deux tours.

Cette élection a vu élire, dès le premier tour, Cristina Fernández de Kirchner (Front pour la victoire-Parti justicialiste; centre-gauche) à la tête du pays, qui succède à son mari, Néstor Kirchner, et devient la première femme à être élue présidente de l'Argentine .

Résultats parlementaires[modifier | modifier le code]

Le Front pour la victoire de Néstor Kirchner, remporta 62 sièges à la Chambre des députés et cinq au Sénat, ce qui lui faisait un total de 129 sièges et 11, respectivement, et donc la majorité dans les deux Chambres[1]. De son côté, la Coalition civique d'Elisa Carrió (centriste) détenait au total, après les élections partielles d'octobre, 18 sièges à la Chambre des députés et deux au Sénat, contre 24 et 7 pour l'Union civique radicale (UCR)[1]. Les sièges restants étaient échus à des partis mineurs ou/et régionaux.

Résultats de la présidentielle[modifier | modifier le code]

La formule Cristina Kirchner-Julio Cobos a obtenu 45,29 % des suffrages au premier tour, devant la formule centriste Elisa Carrió (Coalition civique)-Rubén Giustiniani (Parti socialiste), qui obtint 23,04 % des voix, pas suffisamment pour mettre en ballottage Kirchner.

La formule radicale, Roberto Lavagna-Gerardo Morales (Una Nación Avanzada: Union civique radicale et Movimiento de Integración y Desarrollo), obtint 16,91 % des suffrages, suivie du FREJULI (droite péroniste), dont la formule (Alberto Rodríguez Saá et Héctor Maya) n'obtint que 7,71 % des voix.

Les candidatures et précandidatures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]