Élections générales albertaines de 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections générales
albertaines de 2019
Type d’élection Élection législative
Postes à élire 87 députés
Corps électoral et résultats
Inscrits 0
Votants 0
0 %  −54,2
Votes exprimés 0
Votes nuls 0
Jason Kenney 2014.jpg PCU – Jason Kenney
54,8 %
Sièges obtenus 63  +37
Rachel Notley crop.jpg NPDA – Rachel Notley
32,7 %
 −7,9
Sièges obtenus 24  −30
2013-05-21 Stephen Mandel (cropped).jpg Alberta – Stephen Mandel
9,1 %
 +6,8
Sièges obtenus 0  −3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Libéral – David Khan
1,0 %
 −3,2
Sièges obtenus 0  −1
Derek Fildebrandt, MLA.jpg PLC – Derek Fildebrandt
Sièges obtenus 0  −1
Premier ministre
Sortante Élu
Rachel Notley
NPDA
Jason Kenney
PCU

L'élection générale albertaine de 2019 est la 30e élection générale albertaine qui s'est tenue le [1] afin d'élire les 87 députés de la 30e législature de l'Assemblée législative de l'Alberta.

À l'issue du scrutin, le Parti conservateur uni (PCU), dirigé par Jason Kenney, remporte l'élection en gagnant 63 sièges et formera un gouvernement majoritaire. Le NPDA de Rachel Notley termine deuxième avec 24 sièges et formera l'opposition officielle. Le Parti albertain et le Parti libéral de l'Alberta ne parviennent pas à élire de députés.

Contexte[modifier | modifier le code]

Élections précédentes[modifier | modifier le code]

Aux élections de 2015, le Nouveau Parti démocratique de l'Alberta, sous le leadership de Rachel Notley, a gagné son premier gouvernement majoritaire en défaisant les progressistes-conservateurs de Jim Prentice. Ceci a mis fin à 44 années de règne progressistes-conservateurs, et le premier gouvernement de gauche en Alberta depuis les United Farmers dans les années 1920.

Le Parti Wildrose de Brian Jean, opposition officielle depuis 2012, a gardé son statut malgré une diminution du vote populaire.

29e Assemblée législative[modifier | modifier le code]

Les années de 2015 à 2017 ont vu des problèmes économiques en Alberta en raison de la chute du prix du pétrole, suivi par un retour à la croissance. L'approbation de Rachel Notley parmi les électeurs correspondait à la situation économique de la province[2].

Suite à la démission de Jim Prentice, Jason Kenney a gagné la chefferie des progressistes-conservateurs tout en promettant une fusion avec le Parti Wildrose. Sur l'approbation écrasante des membres des deux partis, cette fusion a créé le Parti conservateur uni en 2017, dont Kenney a aussi gagné la chefferie[3].

Le Parti de l'Alberta, ayant gagné son premier siège en 2015, a attiré deux députés transfuges à son caucus : Karen McPherson (NPD, Calgary-Mackay-Nose Hill) en 2017 et Rick Fraser (PCU, Calgary-Sud-Est) en 2018. L’ancien maire d'Edmonton Stephen Mandel a gagné la course à la direction du parti en 2018.

L’ex-conservateur Derek Fildebrandt a créé son propre parti en 2018, le Parti de la liberté conservatrice[4].

Partis politiques[modifier | modifier le code]

Sept partis politiques ont possédé au moins une siège pendant la 29e Assemblée législative de l'Alberta. Quatre partis mineurs sont aussi reconnus par Élections Alberta : le Parti communiste, le Parti vert, Pro-vie Alberta (anciennement Crédit social), et le Parti réformiste.

Parti Idéologie Chef Vice-chef Sièges en 2015 Sièges en 2018
     Nouveau Parti démocratique (NPD)
New Democratic Party of Alberta
Socialisme démocratique Rachel Notley Sarah Hoffman 54 54
Parti conservateur uni (PCU)
United Conservative Party
Populisme de droite, néo-libéralisme Jason Kenney Leela Aheer Pré-création 26
     Parti de l'Alberta
Alberta Party
Centrisme Stephen Mandel 1 3
     Parti libéral de l'Alberta
Alberta Liberal Party
Libéralisme David Khan 1 1
Parti de la liberté conservatrice de l'Alberta
Freedom Conservative Party of Alberta
Populisme de droite, libertarianisme Derek Fildebrandt Pré-création 1
     Parti Wildrose
Wildrose Party
Conservatisme fiscal, populisme de droite Brian Jean (dernier) 21 Dissolu
     Association progressiste-conservatrice (PC)
Progressive Conservative Association of Alberta
Conservatisme, centrisme Jason Kenney (dernier) 9 Dissolue

Circonscriptions[modifier | modifier le code]

Une Commission des frontières électorales a redessiné les circonscriptions en chaque région de l'Alberta, visant à réduire par trois les circonscriptions rurales et à augmenter par trois les circonscriptions urbaines pour assurer l'égalité de population des circonscriptions. La Commission a protégé les « circonscriptions spéciales » moins-peuplés de Central Peace–Notley et Petit Lac des Esclaves en Alberta septentrionale.

Candidats[modifier | modifier le code]

Députés ne se représentant pas[modifier | modifier le code]

Député Parti politique Circonscription
     Michael Connolly Néo-démocrate Calgary-Hawkwood
     Scott Cyr Conservateur uni Bonnyville-Cold Lake
     Wayne Drysdale Conservateur uni Grande Prairie-Wapiti
     Prabhdeep Gill Indépendant (ex-conservateur) Calgary-Greenway
     Jamie Kleinsteuber Néo-démocrate Calgary-Collines-du-nord
     Brian Mason Néo-démocrate Edmonton-Highlands-Norwood
     Stephanie McLean Néo-démocrate Calgary-Varsity
     Brandy Payne Néo-démocrate Calgary-Acadia
     Dave Schneider Conservateur uni Little Bow
     Pat Stier Conservateur uni Livingstone-Macleod
     David Swann Libéral Calgary-Mountain View
     Wes Taylor Conservateur uni Battle River-Wainwright

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'Alberta déclenche des élections générales
  2. (en) « Summer saw Rachel Notley’s approval ratings make biggest jump since NDP elected: poll », Global News,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2018)
  3. La Presse canadienne, « Jason Kenney remporte l’investiture du Parti conservateur uni de l’Alberta », L’actualité,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2018)
  4. Zone Politique - ICI.Radio-Canada.ca, « Derek Fildebrandt crée un nouveau parti politique albertain », sur Radio-Canada.ca (consulté le 27 septembre 2018)