Élection présidentielle zambienne de 2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élection présidentielle zambienne de 2021
Corps électoral et résultats
Inscrits 7 023 499
Votants 4 959 332
70,61 % en augmentation 14,2

Votes blancs et nuls 126 569
Hakainde Hichilema (cropped).png Hakainde Hichilema – UPND
Colistier : Mutale Nalumango
Voix 2 852 348
59,02 %
Edgar Lungu, 26 july 2018 (cropped).jpg Edgar Lungu – PF
Colistier : Nkandu Luo
Voix 1 870 870
38,71 %
Candidats arrivés en tête dans chaque circonscription législative
Carte
Président
Sortant Élu
Edgar Lungu
PF
Hakainde Hichilema
UPND

L'élection présidentielle zambienne de 2021 a lieu le afin d'élire le président de la Zambie pour un mandat de cinq ans. Des élections législatives et municipales sont organisées simultanément.

Le scrutin aboutit à une alternance avec victoire d'Hakainde Hichilema dès le premier tour sur le président sortant Edgar Lungu.

Contexte[modifier | modifier le code]

L'élection présidentielle d' est remportée de justesse dès le premier tour par le président sortant Edgar Lungu. Ce dernier était arrivé à la présidence en 2015 à la suite du décès en fonction de Michael Sata pour cause de maladie. Organisée de manière anticipée, l'élection de 2015 n'avait cependant porté que sur la continuation du mandat de cinq ans entamé par Sata en 2011, de manière à conserver un cycle d'élections présidentielles et législatives simultanées[1],[2],[3],[4]. Le président sortant achève par conséquent son deuxième mandat en 2021. Or, la constitution limite à deux le nombre de mandat présidentiels. Un amendement de la constitution précise cependant en 2016 qu'un mandat présidentiel n'est considéré plein qu'après un minimum de trois ans en fonction. La légalité d'une candidature de Lungu est ainsi confirmée par la Cour constitutionnelle en [5],[6], une décision réitérée en à la suite d'un recours de l'opposition[7].

La gestion du pays par Edgar Lungu en matière d'économie fait l'objet de vives critiques, la Zambie étant qualifiée d'« économie la plus mal gérée d'Afrique » en 2021. Le taux d'inflation y atteint alors 25 %, tandis que le remboursement de la dette absorbe la moitié des recettes du gouvernement en raison des crédits contractés pour le financement de la construction d'infrastructures par des entreprises chinoises. Cette situation conduit la banque centrale zambienne a faire défaut en , un événement qui n'était plus arrivé sur le continent depuis quinze ans[8],[9].

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le président zambien est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans, renouvelable une seule fois. Est élu le candidat ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour. À défaut, un second tour est organisé entre les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages, et celui qui arrive en tête est déclaré élu[10],[11].

Chaque candidat à la présidence se présente accompagné d'un candidat à la vice-présidence dont le rôle est depuis 2016 de mener à son terme le mandat du président élu en cas d'empêchement de celui-ci[12].

Résultat[modifier | modifier le code]

Résultats de la
présidentielle zambienne de 2021[13]
Candidats
et colistiers
Partis Premier tour
Voix %
Hakainde Hichilema
Mutale Nalumango
UPND 2 852 348 59,02
Edgar Lungu
Nkandu Luo
PF 1 870 780 38,71
Harry Kalaba
Judith Kabemba
DP 25 231 0,52
Andyford Banda
Gerald Mulao
PAC 19 937 0,41
Fred M'membe
Cosmas Musumali
SP 16 644 0,34
Highvie Hamududu
Kasote Singogo
PNUP 10 480 0,22
Chishala Kateka
Samuel Kasanka
NHP 8 169 0,17
Charles Chanda
Simon Mbulu
UPPZ 6 543 0,14
Lazarus Chisela
Rosemary Chivumba
ZUSD 5 253 0,11
Nevers Mumba
Reuben Sambo
MMD 4 968 0,10
Enock Tonga
Bright Chomba
3RDLM 3 112 0,06
Trevor Mwamba
John Harawa
UNIP 3 036 0,06
Sean Tembo
Henry Muleya
PEP 1 813 0,04
Stephen Nyirenda
Lucy Changwe
NAREP 1 808 0,04
Kasonde Mwenda
Changala Siame
EFF 1 345 0,03
Richard Silumbe
Kaela Kamwenshe
LM 1 296 0,03
Votes valides 4 832 763 97,45
Votes blancs et nuls 126 569 2,55
Total 4 959 332 100
Abstention 2 064 167 29,39
Inscrits / participation 7 023 499 70,61

Analyse et conséquences[modifier | modifier le code]

La participation est particulièrement élevée chez les jeunes qui forment de longues queues devant les bureaux de vote le jour du scrutin. Le lendemain, des résultats préliminaires portant sur 31 circonscriptions sur 156 donnent une large avance au principal candidat de l'opposition, Hakainde Hichilema, donnant lieu à des scènes de liesses de la part de ses électeurs[14]. La victoire d'Hichilema est annoncée le par le président de la commission électorale Esau Chulu[15].

Entre temps, le , Edgar Lungu rejette les résultats du scrutin, dont il demande l'annulation. Le président sortant accuse les violences à l'encontre d'électeurs du Front patriotique dans trois provinces ayant fait deux morts d'avoir influencés les résultats de la présidentielle. Il affirme également que des représentants du Front patriotique ont été chassés de plusieurs bureaux de vote, laissant les urnes sans protections[16],[17]. Après l'annonce le des résultats portant sur 155 circonscriptions sur 156, dans lesquels Hichilema bénéficie d'une très large avance de plus d'un million de voix, Edgar Lungu reconnaît finalement sa défaite le jour même et félicite son concurrent, ouvrant la voie à une alternance sans violences[18],[19],[20].

Hakainde Hichilema entre en fonction le 24 août 2021 après sa prise de serment au Stade des Héros devant une foule de partisans en liesse vêtus de la couleur rouge de l'UPND, ainsi que de plusieurs chef d'état de la région venus saluer une transition opérée sans violences[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Edgar Lungu rempile à la tête de la Zambie », sur Libération.fr (consulté le ).
  2. AfricaNews, « La Zambie tient ses élections le 11 août », sur africanews.fr (consulté le ).
  3. « En Zambie, les élections s’annoncent tendues sur fond de ralentissement économique », sur Le Monde, (consulté le ).
  4. « Présidentielle en Zambie : les bureaux de vote ont ouvert après une campagne tendue - JeuneAfrique.com », sur JeuneAfrique.com (consulté le ).
  5. « Zambie : la Cour constitutionnelle autorise un 3e mandat au président Lungu », sur Africanews, (consulté le ).
  6. « Présidentielle en Zambie : la cour constitutionnelle autorise Lungu à briguer un troisième mandat », sur La Tribune (consulté le ).
  7. « Zambie : Edgar Lungu autorisé à briguer un 3è mandat », sur apanews.net (consulté le ).
  8. « Alternance dans une Zambie ruinée », sur Les Echos, (consulté le ).
  9. « Dette : la Zambie techniquement en défaut de paiement », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  10. (la) « IFES Election Guide », sur www.electionguide.org (consulté le ).
  11. « Constitution », sur www.wipo.int (consulté le ).
  12. (en) « Expectant mood as Zambians gear for general elections », sur The Herald (consulté le ).
  13. (es) « Presidential Election Results », sur zambiaelections2021.org.zm (consulté le ).
  14. (en) « Celebrations as Zambian opposition candidate leads in count », sur AP NEWS, (consulté le ).
  15. (nl) Thomson Reuters Foundation, « Zambian opposition leader Hakainde Hichilema wins presidential election », sur news.trust.org (consulté le ).
  16. (en) Chris Mfula, « Trailing after early count, Zambian president questions if vote fair », sur Reuters, (consulté le ).
  17. (en) bbcnews, « Zambia President Lungu reject election results », sur BBC News Pidgin, (consulté le ).
  18. (en) bbcnews, « Zambia election: Hakainde Hichilema beats President Edgar Lungu », sur BBC News (consulté le ).
  19. « Zambie : le candidat d’opposition Hakainde Hichilema remporte la présidentielle », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  20. « Zambie: changement à la tête de l’État », sur LEFIGARO, lefigaro (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  21. Le Point, magazine, « Hakainde Hichilema, opposant historique, prend les rênes de la Zambie », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).