Élection fédérale canadienne de 1935

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Chambre des communes après l'élection de 1935

  •      Libéraux (173)
  •      Conservateurs (39)
  •      Crédit social (17)
  •      Co-operative Commonwealth Federation (7)
  •      Libéral-progressistes (4)
  •      Reconstruction (1)
  •      United farmers of Ontario (1)
  •      Autre/Indépendants (3)

L'élection fédérale canadienne de 1935 (soit la 18e élection générale depuis la confédération canadienne de 1867) se déroule le 14 octobre 1935 afin d'élire les députés de la 18e législature à la Chambre des communes du Canada. Le Parti libéral de William Lyon Mackenzie King remporte un gouvernement majoritaire, défaisant le Parti conservateur de R. B. Bennett.

L'enjeu principal de l'élection est l'économie, qui traverse toujours la Grande Dépression. Bennett, au pouvoir depuis l'élection de 1930, avait peu fait pour stimuler l'économie durant ses quelques premières années, croyant qu'une politique protectionniste de tarifs douaniers élevés et le commerce avec l'Empire britannique corrigeraient la situation. Dans les derniers mois de son mandat, il renverse sa position, toutefois, copiant le New Deal de Franklin Roosevelt aux États-Unis. Mécontents des taux élevés de chômage et l'inaction du gouvernement fédéral, les électeurs ne permettent pas aux conservateurs de continuer à gouverner malgré leur changement de politique.

Les conservateurs souffrent également de divisions internes graves. Au début de son mandat, Bennett s'est aliéné les membres de son parti qui prônaient une intervention de l'État dans l'économie ; sa conversion de dernière minute à l'interventionnisme enrage le reste de son parti. Henry Herbert Stevens, un ancien membre de son conseil des ministres, quitte le parti pour fonder le Parti de la reconstruction. Un autre ministre, sir Joseph Flavelle, annonce qu'il accorde son appui au Parti libéral.

Les électeurs optent pour la promesse de Mackenzie King de réformes modestes pour restaurer la santé de l'économie. Les libéraux écrasent les tories, remportant 171 sièges contre les 39 du Parti conservateur ; il s'agit de la deuxième plus mauvaise performance dans l'histoire du Parti conservateur. Le Parti libéral demeure au pouvoir jusqu'en 1957.

L'élection de 1935 est importante également parce qu'elle préside à la fin du Parti progressiste du Canada et des United Farmers of Alberta. Toutefois, deux nouveaux mouvements émergent de l'Ouest. La Co-operative Commonwealth Federation, un parti social-démocrate, présente des candidats pour la première fois lors de cette élection et remporte sept sièges avec des promesses de réforme sociale. Le Parti du Crédit social du Canada connaît encore plus de succès, récoltant dix-sept sièges avec son programme de réforme monétaire.

Résultats[modifier | modifier le code]

Pays[modifier | modifier le code]

Parti Chef Nombre de
candidats
Sièges Voix
1930 Élus % Changement nombre absolu % ± %
     Liberal Mackenzie King 245 90 173 +92,2 % 1 967 839 44,68 % +0,65 %
     Conservateur R.B. Bennett 228 134 39 -70,9 % 1 290 671 29,84 % -18,48 %
     Crédit social J.H. Blackmore 46 * 17 * 180 679 4,10 % *
     CCF J. S. Woodsworth 121 * 7 * 410 125 9,31 % *
     Libéral-progressiste 5 3 4 +33,3 % 29 569 0,67 % -0,48 %
     Reconstruction H.H. Stevens 172 * 1 * 384 462 8,73 % *
     Libéral indépendant 24 - 1 54 239 1,23 % +0,86 %
     Indépendant 13 2 1 -50,0 % 17 207 0,39 % -0,16 %
     United Farmers of Ontario-Travailliste 1 - 1 7 210 0,39 % +0,16 %
     Conservateur indépendant 4 - 1 1 078 0,02 % -0,24 %
     Communiste Tim Buck 12 - - - 20 140 0,46 % +0,34 %
     Travailliste 5 2 - -100 % 14 423 0,33 % -0,35 %
     Progressiste-conservateur 2 1 - -100 % 12 220 0,28 % -0,13 %
     Verdun 1 * - * 4,214 0.10% *
     Anti-communiste 1 * - * 3 961 0,09 % *
     Inconnu 3 - - - 3 407 0,08 % -0,11 %
     Reconstructioniste indépendant 1 * - * 865 0,02 % *
     Technocrate 1 * - * 733 0,02 % *
     Libéral-travailliste 3 - - - 708 0,02 % -0,17 %
     Socialiste 1 * - * 251 0,01 % *
     Travailliste indépendant 1 - - - 221 0.01% -0.41%
     Vétéran 1 * - * 79 x *
Total 891 245 245 - 4 404 301 100 %
Sources : http://www.elections.caHistorique des circonscriptions depuis 1867

Notes :

* Le parti n'a pas présenté de candidats lors de l'élection précédente

x - moins de 0,005 % des suffrages

Par province[modifier | modifier le code]

Parti C-B AB SK MB ON QC N-B N-É ÎPE YK Total
     Libéral Sièges : 6 1 16 10 56 59 9 12 4 - 173
     Voix (%) : 31,8 21,6 40,8 31,7 42,2 56,0 57,2 52,7 58,3 44,4 44,7
     Conservateur Sièges : 5 1 1 1 25 5 1 - - 39
     Voix : 24,9 17,6 18,0 27,9 35,8 27,5 31,9 34,5 38,4 29,8
     CCF Sièges : 3 - 2 2 - - 7
     Voix : 32,7 12,0 21,3 19,4 8,0 0,6 8,8
     Crédit social Sièges : - 15 2 - 17
     Voix : 0,6 46,6 17,8 2,0 4,1
     Libéral-progressiste Sièges : 4 3
     Voix : 10,5 0,7
     Reconstruction Sièges : 1 - - - - - - - - 2
     Voix : 7,3 0,7 1,3 5,9 11,4 9,3 9,7 12,7 3,4 8.7
     Libéral indépendant Sièges : - - 1 - - 1
     Voix : 0,2 0,6 3,8 0,4 3 1,2
     Indépendant Sièges : 1 - - - - 1
     Voix : 1,8 0,1 0,2 0,7 0,8 0,4
     UFO-Travailliste Sièges : 1 1
     Voix : 0,5 0.2
     Conservateur indépendant Sièges : - 1 1
     Voix : xx 55,6 xx
Total sièges 16 17 21 17 82 65 10 12 4 1 245
Partis n'ayant remporté aucun siège :
     Communiste Voix : 0,5 1,1 0,8 0,7 0,5 0,3 0,5
     Farmer-travailliste Voix : 0,3 0,5 0,5 0,3
     Progressiste-conservateur Voix : 0,5 0,7 0,1
     Verdun Voix : 0,4 0,1
     Anti-communiste Voix : 0,2 0,1
     Inconnu Voix : 0,x 0,x 0,1
     Reconstructioniste indépendant Voix : 0,1 xx
     Technocrate Voix : 0,3 xx
     Libéral-travailliste Voix : 0,1 xx
     Socialiste Voix : 0,1 xx
     Travailliste indépendant Voix : 0,x xx
     Vétéran Voix : 0,x xx
  • xx - moins de 0,05 % des suffrages