Églises de maison chinoises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les églises de maison chinoises sont une catégorie d'églises chrétiennes évangéliques non enregistrées et clandestines en Chine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elles se sont développées après 1949[1]. Elles sont indépendantes des organisations dirigées par l'état (comme l'association patriotique catholique chinoise).

Pendant la révolution culturelle de 1966 à 1976, toutes les églises étaient contraintes à la clandestinité.

Les membres des églises de maison sont parfois harcelés par les autorités.

En 2008, vingt-et-un des pasteurs des églises de maison dans la province de Shandong ont été envoyés dans des camps de travail, qui a été le plus grand jugement de la détermination des meneurs des églises de maison depuis un quart de siècle.

Groupes[modifier | modifier le code]

  • L'Église locale (地方教會) a été fondée par Ni Tuocheng (dit Watchman Nee), Zhou-An Lee et Shang-Jie Song, entre autres. Une activité importante était la fondation de librairies, qui existent encore.

La majorité de ces églises sont dans des zones rurales.

  • Le Petit Troupeau est un mouvement des églises de maison, que mettent des missionnaires dans des pays occidentaux.

Les églises de maison catholiques romaines généralement reconnaissent le pape.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jie Kang, House Church Christianity in China: From Rural Preachers to City Pastors, Springer, USA, 2016, p. 1

Sources[modifier | modifier le code]