Église Saint-Jean d'Aygues Vives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Jean
Image illustrative de l’article Église Saint-Jean d'Aygues Vives
L'église Saint-Jean d'Aygues-Vives
Présentation
Culte Catholique romain
Dédicataire Saint Jean
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse d'Agen (siège)
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux Fin du XVe siècle
XVIIIe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1950)
Géographie
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Saint-Pastour
Lieu-dit Aygues-Vives
Coordonnées 44° 29′ 29″ nord, 0° 37′ 48″ est
Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne
(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Église Saint-Jean
Géolocalisation sur la carte : Aquitaine
(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Église Saint-Jean
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Jean

L'église Saint-Jean est une église catholique située à Saint-Pastour, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jean est située au lieu-dit Aygues-Vives, sur le territoire de la commune de Saint-Pastour, dans le département français de Lot-et-Garonne, .

Historique[modifier | modifier le code]

L'église a été construite au XIIe siècle pour un château qui a complètement disparu. Elle fut ensuite rattachée à partir du XIVe siècle, au château d'Aygues-Vives qui se trouve en bas de la route en contrebas. De l'église d'Aygues-Vives, il n'en subsiste que le chœur, mais l'absence de chapiteaux ne permet pas de préciser la période de construction. L'église a un petit cimetière qui domine une vue a 180 degrés d ou l'on voit D'Aygues-Vives et St Pastour.

La nef a dû être reconstruite après la guerre de Cent Ans. Les armoiries qu'on distingue peuvent être celles de la famille Raffin qui ont été seigneur d'Aygues-Vives (ou Aiguesvives) et Hauterive [1],[2],[3],[4], juridiction de Saint-Pastour. La famille de Valens était les seigneurs d'Aiguesvives au XVe siècle. Marguerite de Valens, dame d'Aiguesvives, a été mariée à Herman (ou Armand) de Raffin, seigneur d'Hauterive, petit-fils d'Arnaud de Raffin, seigneur de Perricard et d'Hauterive.

Le porche doit dater du XVIIIe siècle ou du XIXe siècle.

L'église a été restaurée en 1897. L'église appartient à la mairie de St Pastour depuis un siècle.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques le [5],[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. L. Couyba, Les Raffin d'Hauterive d'après les registres paroissiaux de Pinel, p. 417-439, Revue de l'Agenais, 1898, tome 25 (lire en ligne)
  2. Joseph Beaune, À Propos des Raffin d'Agenais, p. 170-172, Revue de l'Agenais, 1899, tome 26 (lire en ligne)
  3. L. Couyba, Encore les Raffain d'Hauterive. Une réponse, p. 274-278, Revue de l'Agenais, 1899, tome 26 (lire en ligne)
  4. Josephe Beaune, Dernier mot sur les Raffin d'Hauterive, p. 377, Revue de l'Agenais, 1899, tome 26 (lire en ligne)
  5. « Chapelle d'Aiguevives », notice no PA00084237, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Inventaire général : église paroissiale Saint-Jean », notice no IA47002034, base Mérimée, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]