Église Saint-Côme d'Aiguillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Côme
Image illustrative de l’article Église Saint-Côme d'Aiguillon
Présentation
Culte Catholique romain
Dédicataire Saint Côme
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse d'Agen (siège)
Début de la construction 1er moitié du XIIe siècle
1896
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1925, 2015)
Géographie
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Aiguillon
Coordonnées 44° 16′ 59″ nord, 0° 20′ 12″ est
Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne
(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Église Saint-Côme
Géolocalisation sur la carte : Aquitaine
(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Église Saint-Côme
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Côme

L'église Saint-Côme est située à Aiguillon, dans le département de Lot-et-Garonne, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Côme est située dans le quartier Saint-Côme, place du Fanom, à Aiguillon, dans le département de Lot-et-Garonne, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Un castellum du Haut-Empire était implanté à Saint-Côme. Une voie romaine passait à proxumité.

L'église a été construite dans la première moitié du XIIe siècle pour un prieuré qui dépendait de l'abbaye bénédictine de Clairac. Ce prieuré a été cité au XIVe siècle dans une lettre du pape Clément V.

Un clocher-pignon avec deux baies campanaires a été ajouté en 1644.

En 1896 des fouilles sont entreprises à l'emplacement du porche et du clocher-pignon du XVIIe siècle qui sont démolis pour construire l'allongement de la nef et le clocher actuel. Ces fouilles ont permis de trouver de fûts de colonnes et un chapiteau en marbre blanc.

L'église Saint-Côme a été inscrite au titre des monuments historiques en 1925[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le chœur a un plan trilobé comparable à celui de l'église prieurale de Sainte-Livrade. L'abside semi-circulaire est voûtée en cul-de-four et s'engage dans deux fausses abside donnant un avant-chœur semi-circulaire donnant sur une travée de la nef dont les voûtes d'ogives sont en briques.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Dubourg-Noves, Guyenne romane, p. 22, éditions Zodiaque (collection la nuit des temps no 31), La Pierre-qui-Vire, 1969
  • Alexandre Nicolaï, Note sur l'église Saint-Côme, p. 526-533, Revue de l'Agenais, 1896, tome 23 ( lire en ligne )
  • Georges Tholin, Études sur l'architecture religieuse de l'Agenais du Xe au XVIe siècle suivies d'une notice sur les sépultures du Moyen Âge, p. 153-154, Librairie J. Michel, Agen, 1874 ( lire en ligne )

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]