Église Notre-Dame-du-Suffrage-et-Saint-Dominique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Église Notre-Dame-du-Suffrage-et-Saint-Dominique
30NimesEglStDominique1203MeyerCh1Tr.JPG
Église Notre-Dame-du-Suffrage-et-Saint-Dominique
Présentation
Type
Propriétaire
Association diocésaine
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
300 rue Bir-HakeimVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Languedoc-Roussillon
voir sur la carte du Languedoc-Roussillon
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Gard
voir sur la carte du Gard
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nîmes
voir sur la carte de Nîmes
Red pog.svg

L'église Notre-Dame-du-Suffrage-et-Saint-Dominique est un édifice religieux de la ville de Nîmes, dans le département du Gard et la région Languedoc-Roussillon. Il est inscrit monument historique depuis 2002[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'édifice est situé 300 rue Bir Hakeim.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église est construite en 1963-1964 par l'architecte Joseph Massota (1925-1989) à la suite de l'afflux de nombreux pieds noirs rapatriés d'Algérie après la signature des accords d'Évian en 1962 faisant atteindre le nombre de 15 000 paroissiens. Les autres auteurs sont le peintre Jean Gineyts et les artistes Dominique Gutherz et Paule Pascal.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'architecte a voulu faire « une église en béton avec beaucoup de lumière, de verre ». L'édifice est construit en béton avec une charpente en bois verni, et orné de verres de couleur (bleu, rouge, jaune) dont certains pivotent pour la ventilation. Il contient 800 places assises. Il a la forme d'un bateau ou d'une amande. Devant l'église, un pylône avec croix de Camargue et poissons (symboles des premiers chrétiens) représente le salut. Le clocher s'élève quelques mètres à côté de l'église.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]