École d'ingénieurs informatique du Cesi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 3 mars 2017 à 08:23 et modifiée en dernier par 154.242.142.163 (discuter). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Ecole d'ingénieurs informatique du Cesi
Histoire et statut
Fondation
Type
École supérieure d'ingénieurs en informatique du CESI
Fondateur
Président
Jean-Louis Allard
Localisation
Localisation
Pays
Divers
Devise
« Tendre vers l'eXcellence, tel est le sens de nos valeurs »
Membre de
Groupe CESI, UQAM
Site web

Branche informatique du CESI, l’eXia, école d'ingénieurs informatique du Cesi a été créée en 2004 afin de centraliser les formations d'ingénierie informatique au sein du groupe.

Cette école est sous statut d'établissement d'enseignement supérieur privé. Elle forme des étudiants aux métiers de l’informatique dans les domaines du management, de l'expertise logicielle et réseau.

Depuis la rentrée 2015, l'école est habilitée par la commission des titres d'ingénieur (CTI)[2],[3] excepté l'école basée à Alger[4].

Historique

L'école a été créée par la volonté de fournir à l'industrie des hauts cadres à fortes capacités en informatique en 2004 par le groupe CESI, lui-même créé en 1958. Elle a le statut d'établissement d’enseignement supérieur technique et privé hors contrat.
La formation en elle-même existe de manière officielle (reconnue par la CNCP) en formation classique et en alternance depuis 1998.

Formation

L'eXia est une école d'informatique, dépendant du CESI, accueillant 1 200 étudiants. Son équipe enseignante est formée de 40 tuteurs permanents. Elle possède des laboratoires spécialisés[réf. nécessaire] dans les différentes technologies étudiées. Elle propose un double-diplôme[5] en partenariat avec l'UQAM avec laquelle elle développe sa pédagogie.

Elle délivre un titre de « Manager des systèmes d'information » (bac+5) enregistré au répertoire national des certifications professionnelles.

Les étudiants évaluent les enseignants et les cours, afin de permettre au corps enseignant d'avoir une information sur son efficacité pédagogique.

Admissions

  • 1re année : niveau bac
  • 2e année : bac+1 informatique
  • 3e année : prépa scientifique, bac+2 informatique ou titre homologué niveau III informatique (BTS informatique, DUT Informatique, DEUST informatique, DEUG MIAS)
  • 4e année : bac+3 informatique
  • 5e année : bac+4 informatique (impossible à partir de la rentrée 2008)
  • 6e année mastère spécial : bac+5 informatique[6]

Date de dépôt des dossiers : de janvier à fin septembre, pour une rentrée des classes en octobre.

Types d’épreuves :

  • concours : raisonnement logique, le raisonnement numérique, la compréhension verbale (français), l’anglais et l’informatique ;
  • entretien de motivation ;
  • pour l’entrée en 3e, 4e et 5e année, deux tests d’informatique sont ajoutés.

Certifications professionnelles & TOEIC

L'eXia a signé des partenariats avec Oracle, Cisco, Microsoft, VMware pour permettre aux étudiants de passer des certifications reconnues par les professionnels[7],[8].
L'eXia prend en charge le prix de ces certifications si celles-ci sont réussies.

Les étudiants de l'école passent aussi le TOEIC.

Diplômes délivrés

À la fin de la 2e année : Titre inscrit au RNCP (homologué par l’État) de niveau III (Bac+2) : Analyste programmeur

À la fin de la 4e année : Titres inscrits au RNCP (homologués par l’État) de niveau II (Bac+4) :

  • Filière Logicielle : Responsable en Ingénierie des Logiciels
  • Filière Réseaux : Responsable en Ingénierie Réseaux

À la fin de la 5e année : Titre inscrit au RNCP (homologué par l'État) de niveau I (Bac+5) depuis 2011 : Manager des systèmes d'information [1]

Stages obligatoires

Grâce à un partenariat avec le Ministère des Affaires Étrangères, les étudiants peuvent postuler pour un stage conventionné à l'étranger.

5 mois pour le premier cycle

Lors du premier cycle, en parallèle des apprentissages techniques liés au métier, sont développées des aptitudes dans les domaines de la communication et des méthodes de travail qui permettront à l'étudiant d'être rapidement opérationnel en entreprise.

En 2e année

  • 2,5 mois de fin septembre à début décembre
Stage de découverte de l'entreprise ou stage d'immersion linguistique
  • 2,5 mois de mi-mai à fin juillet
Analyse et développement, travail en équipe et prise de recul par rapport à l'organisation

7 mois pour le cycle supérieur

À l'entrée du cycle supérieur, l'étudiant a le choix entre deux filières « Ingénierie logicielle » et « Ingénierie réseaux » qui lui permettront d'effectuer des approfondissements dans les domaines techniques correspondants à son projet professionnel

Filière Ingénierie Réseaux

  • 3e année
3 mois de janvier à mars
Analyse/administration des réseaux
  • 4e année
4 mois de septembre a février
Projet en ingénierie réseaux.
En fonction des résultats obtenus, possibilité de se présenter à l’UQAM (l’Université du Québec à Montréal) et de suivre la filière recherche (le stage obligatoire de 4 mois est alors à effectuer au sein de l'UQAM).

Filière Ingénierie Logicielle

  • 3e année
3 mois de janvier à mars
Analyse/développement d'applications
  • 4e année
4 mois de septembre a février
Projet en ingénierie des logiciels.
En fonction des résultats obtenus, possibilité de se présenter à l’UQAM (l’Université du Québec à Montréal) et de suivre la filière recherche (le stage obligatoire de 4 mois est alors à effectuer au sein de l'UQAM).

6 mois pour la cinquième année

La 5e année « Architecture et Management des systèmes d'information » consolidera les compétences de l'étudiant dans les domaines de l'architecture et du management des systèmes d'information d'entreprise. Au-delà des aspects techniques, elle traite des stratégies d'entreprise, des enjeux liés au système d'information et apporte une capacité à faire des choix d'évolution pertinents.

  • 6 mois de février à août
Le projet final mené en entreprise porte sur la prise en charge complète d'un projet réseaux, analyse du besoin, conception, déploiement, administration, planification et coordination.

Après l'eXia

Après la quatrième année

Différents choix s'offrent aux étudiants après la quatrième année :

  • S’inscrire en 5e année à l’eXia en Architecture et Management de Système d’Information (AMSI)
  • En fonction des résultats obtenus, se présenter à l’entrée de l’école d’Ingénieur du CESI et obtenir le label « Mastère spécialisé » de la Conférence des Grandes écoles en Management de projets informatique
  • En fonction des résultats obtenus, se présenter à l’UQAM (l’Université du Québec à Montréal) et suivre la filière recherche (le stage obligatoire de 4 mois est alors à effectuer au sein de l'UQAM)

Ils peuvent aussi :

  • Rentrer dans la vie active.
  • En fonction des résultats obtenus, suivre sur 2 ans la maîtrise canadienne à l'UQAM (l’Université du Québec à Montréal) équivalent du master.

Ce diplôme canadien confère le grade de Maître ès sciences, M.Sc., ce qui équivaut au master (BAC+5)

Après la cinquième année

Après la 5e année, l'étudiant peut se présenter à la sélection des Mastères en informatique de l'école d'Ingénieur du CESI

  • Management de projets informatique
  • Chef de projet ERP
  • Responsable de la chaîne logistique globale intégration ERP - SCM - CRM

Ces cycles sont sanctionnés par le label « Mastères spécialisés » de la Conférence des Grandes Écoles. Ils peuvent aussi :

  • Rentrer dans la vie active
  • En fonction des résultats obtenus, suivre sur 2 ans la maîtrise canadienne à l'UQAM (l’Université du Québec à Montréal) équivalent du master BAC+5 (réforme LMD)

Ce diplôme canadien confère le grade de Maître ès sciences, M.Sc., ce qui équivaut au master (BAC+5)

Pédagogie

La pédagogie se déroule en unité d'enseignement (dédié à la découverte d'une technologie, d'un domaine, etc.). Les unités d'enseignement sont planifiées en plusieurs étapes[9] :

Etapes d'une unité d'enseignement
Les étapes d'une unité d'enseignement.
  • Prosit : Un sujet est fourni aux étudiants où une entreprise imaginaire rencontre un problème. Le nombre de prosit peut varier entre unités d'enseignement.
    • Un prosit aller est organisé pour discuter du sujet entre les étudiants. Une analyse des mots-clés, des besoins, des problèmes et des hypothèses sont proposées. À partir de ces informations, un plan d'action est mis en place et celui-ci sera utilisé pour concevoir un rapport (par étudiant).
    • Une période de recherche s'ensuit après le prosit aller durant lequel l'étudiant rédige son rapport.
    • Un prosit retour est organisé pour parler des informations trouvées et d'une solution au problème de l'entreprise.
  • Workshop : Un (ou plusieurs) workshop peut être proposé aux étudiants pour s'entraîner sur le sujet du prosit. Une personne extérieure peut également intervenir pour apporter une aide aux étudiants pour la réalisation de celui-ci.
  • CCTL : Pour valider les connaissances de l'étudiant, un contrôle continu en temps limité est mis en place. Celui-ci est organisé sous forme de questionnaire où l'étudiant a le choix entre une ou plusieurs réponses. Des réponses ouvertes peuvent être également proposées.
  • Projet : Une unité d'enseignement se termine par un projet. Des groupes de plusieurs étudiants se forment pour étudier le sujet du projet. Les groupes doivent réaliser des livrables sur un temps imparti, qui devront être livrés aux tuteurs et soutenus durant une soutenance.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Notes et références