Âmes (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Âmes
Auteur Tristan Garcia
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur éditions Gallimard
Date de parution
Type de média papier
Nombre de pages 718
ISBN 978-2-07-279834-4

Âmes est un roman de Tristan Garcia publié en aux éditions Gallimard.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman, dans cette première partie, se compose de onze récits autonomes, dont le personnage principal, différent, souffre, physiquement, mentalement, moralement. Les trois premiers ne sont pas humains. Tous les suivants sont humains, dans des cultures différentes. Chacun est déjà un peu différent des membres de son groupe. Tous sont reliés par une expérience extrême de la souffrance : épidémie, lèpre, chasse, dévoration, guerre, catastrophe, crucifixion, sénescence, sévices, désillusions… Tous pensent être liés à d'autres « âmes » des générations passées et à venir.

Chapitres[modifier | modifier le code]

  1. Naissance de la souffrance (Quelque part, il y a 2 milliards d'années)
  2. Le Ver (Quelque part sous la mer, il y a 530 millions d'années)
  3. Juramaia (Quelque part sous la terre, il y a 160 millions d'années)
  4. Front Haut (Quelque part en Europe, -39 000)
  5. Ur (Mésopotamie, -2950)
  6. Nostos (Méditerranée, -1251)
  7. Huli Liu (Royaume de Wu, -479)
  8. Cruciatur (Empire romain, 33)
  9. Rāma (Empire Gupta, 336)
  10. Soshi-Ka (Royaume de Wa, 587)
  11. Attends-mon-retour (Ngaatjatjarra (en), 869)

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Âmes : Histoire de la souffrance, t. 1, Éditions Gallimard, coll. « Blanche », , 720 p. (ISBN 9782072798344)

Réception[modifier | modifier le code]

La critique salue « l’ambitieuse entreprise littéraire de Tristan Garcia[1] » : ça vit, ça souffre. « Fresque monumentale et épique ambitieuse, un récit métaphysique qui « et grâce à sa longueur » capture ce qui fait la condition humaine[2] ».

Pour Florence Bouchy (Le Monde), « Tristan Garcia écrit l’histoire des vaincus et des sans-grade[3] ».

Pour Alexandre Gefen, « Tristan Garcia se démultiplie pour accéder à l’un, individualise pour faire communauté, écrit les déchirements pour rêver les solidarités. Il s’agit alors pour le romancier de « renouer avec la confiance[4] ».

Sur le site En attendant Nadeau : « Âmes, le nouveau roman de Tristan Garcia, frappe par son ambition : faire l’histoire d’une notion aussi unanimement partagée et diverse que la souffrance. Grâce au choix d’une forme profondément romanesque — onze chapitres pour autant d’histoires — le pari est réussi. En même temps qu’il explore les grandes questions du corps et de l’âme, de la solitude et de la finitude, chaque récit enchante par sa force et son humanité. « Et ce n’est pas fini » nous dit la dernière page. Les volumes 2 et 3 sont à venir. […] Le paradoxe est que ce roman se révèle enthousiasmant, profondément réjouissant et stimulant, parce que Tristan Garcia considère ses personnages souffrants de vaincus et d’humiliés avec humour et intelligence, humanité et compassion. Vis-à-vis de ces êtres disgraciés, puants, mutilés, voire monstrueux, de ces êtres qui tâtonnent, se trompent, échouent tout en développant des efforts colossaux pour survivre, c’est un sentiment de fraternité que nous fait ressentir l’auteur[5] ».

Une première critique défavorable (NouvelObs) : « dans Âmes, l'auteur de 7 veut raconter l'histoire de la souffrance depuis le Big Bang. Le sujet est peut-être trop vaste pour faire un bon roman : suivre des vagabonds, des pauvres hères, des lépreux, des hommes castrés, vaincus, blessés — au lieu des sempiternels princes et guerriers légendaires —[6] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christine Bini, « L’ambitieuse entreprise littéraire de Tristan Garcia », sur laregledujeu.org, (consulté le 25 novembre 2020).
  2. Fanny Guyomard, « Âmes, Histoire de la souffrance I, Tristan Garcia », sur lacauselitteraire.fr, (consulté le 25 novembre 2020).
  3. Florence Bouchy, « Tristan Garcia écrit l’histoire des vaincus et des sans-grade », sur Le Monde, (consulté le 25 novembre 2020) Accès payant.
  4. Alexandre Gefen, « Tristan Garcia, écrivain total –à propos de Âmes » [PDF], sur AOC media - Analyse Opinion Critique, (consulté le 25 novembre 2020).
  5. Sébastien Omont, « Une épopée fraternelle », sur en-attendant-nadeau.fr, (consulté le 25 novembre 2020).
  6. David Caviglioli, « "Âmes", le roman impossible de Tristan Garcia », sur L'Obs, (consulté le 25 novembre 2020).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]