Yevhen Hrebinka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yevhen Hrebinka

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Yevhen Hrebinka

Nom de naissance Yevhen Pavlovych Hrebinka
Activités Écrivain, poète
Naissance 2 février 1812
Ubizhyshche, Empire russe
Décès 15 décembre 1848 (à 36 ans)
Saint-Péterbourg, Empire russe
Langue d'écriture ukrainien, russe
Mouvement Romantisme

Yevhen Pavlovych Hrebinka (en ukrainien : Євген Павлович Гребінка), né le 2 février 1812 et mort le 15 décembre 1848 à Saint-Pétersbourg, est un écrivain et poète romantique[1] ukrainien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yevhen Hrebinka naît près de Pyriatyn dans la région de Poltava d'un père officier à la retraite. Il fait ses études à l'école de Nijyn, à la même période que Nicolas Gogol. C'est là que Hrebinka commence à écrire[2].

Ses premières œuvres ont été publiées en 1831. En 1834, il publie à Moscou les Petites fables russes. Plusieurs de ses poèmes lyriques sont devenus des chansons traditionnelles, comme Une mélodie ukrainienne (1839).

Hrebinka est considéré comme une figure majeure de l'école ukrainienne dans la littérature russe. Nombre de ses œuvres en russe incluent des sujets ukrainiens, comme les poèmes historiques Hetman Svirgovskii (1839) et Bogdan (1843), l'histoire courte Zolotarenko, le colonel de Nyzhin (1842), ou la nouvelle Tchaïkovski (1843).

En 1843, il écrit le poème Les Yeux noirs (en russe : Очи чёрные)[3], qui deviendra plus tard une célèbre chanson russe.

À Saint-Pétersbourg en 1841, il rassemble et publie un des premiers almanachs ukrainiens, intitulé Lastôvka[4]. L'ouvrage compte 382 pages et contient des œuvres de plusieurs auteurs ukrainiens (Kotliarevsky, Chevtchenko, Kvitka-Osnovyanenko…) ainsi que des chansons traditionnelles, des proverbes et des contes[2].

Hrebinka appréciant le jeune artiste Taras Chevtchenko, il l'aide à se faire des relations à Saint-Pétersbourg, lesquelles organiseront la libération de Chevtchenko de son statut de serf en 1838. Hrebinka aidera également Chevtchenko à publier son recueil de poésies Kobzar en 1840[2].

Hrebinka meurt de la tuberculose à Saint-Pétersbourg, le 15 décembre 1848. Ses œuvres complètes ont été publiées en 1862.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Romanticism », Encyclopedia of Ukraine (consulté le 12 novembre 2011)
  2. a, b et c (en) « At the Juncture of Two Cultures », sur www.day.kiev.ua (consulté le 7 novembre 2011)
  3. (en) « Yevhen Hrebinka », sur welcome-to-poltava.com.ua (consulté le 9 novembre 2011)
  4. (en) « Lastôvka », Encyclopedia of Ukraine (consulté le 12 novembre 2011)

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Fiche sur Yevhen Hrebinka sur le site Encyclopedia of Ukraine