Wims

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
WIMS (Web Interactive Multipurpose Server)
Image illustrative de l'article Wims
Logo

Image illustrative de l'article Wims

Développeurs Xiao Gang
Première version 1997
Dernière version 4.04 (6 septembre 2012) [+/-]
Version avancée 4.01e (14 février 2011) [+/-]
Écrit en HTML, C, OEF
Environnements Unix, Mac OS X, Multiplate-forme
Langues Multilingue
Type Serveur
Licence GNU LGPL 3[1]
Site web wims.unice.fr

Wims (acronyme de Web Interactive Multipurpose Server) est un serveur éducatif, une plateforme d'apprentissage en ligne :

  • couvrant des apprentissages de l'école primaire jusqu'à l'Université, dans de nombreuses disciplines
  • né à Nice, sous l'impulsion de son créateur (Xiao Gang) et déployé à travers le monde ;
  • ouvert à chaque individu, comme à chaque établissement scolaire ou classe ;
  • permettant de construire des parcours d'apprentissage et de créer soi-même des exercices ;
  • sous licence GNU GPL, avec un code source disponible, modifiable, distribuable.

Qu'est ce que Wims ?[modifier | modifier le code]

Fiche d'identité[modifier | modifier le code]

  • Concepteur : Gang Xiao (Université de Nice Sophia Antipolis, auteur d'une kyrielle d'exercices en ligne pour Wims).
  • Licence : GPL.
  • Environnement: Unix pour le serveur, navigateur internet quelconque pour ordinateurs clients (pages HTML).

WIMS permet en utilisant un simple navigateur internet de proposer une banque de données d'exercices interactifs de toutes formes dans des domaines très variés. Il est possible d'utiliser Wims à partir de tout ordinateur connecté à internet quel que soit son système d'exploitation.

Le principe de fonctionnement est de ne jamais présenter un exercice identique. Pour cela, WIMS intègre dans chacun de ses exercices une dimension aléatoire. Ainsi, chaque élève dispose d'un exercice personnalisé et renouvelable, ce qui lui permet de s'entrainer à volonté sur des exercices semblables avec des données différentes.

Aucun calcul n'est effectué sur le poste de l'utilisateur, aucun logiciel spécifique n'est à installer.

À qui s'adresse Wims ?[modifier | modifier le code]

  • aux chefs d'établissements, pour doter l'intranet d'une plateforme d'elearning (primaire, secondaire, supérieur) ;
  • aux enseignants pour construire des parcours d'apprentissage en ligne pour une ou plusieurs classes, un ou plusieurs élèves, pour évaluer les élèves (notation intégrée à wims et paramétrable), pour suivre les travaux des élèves à distance ;
  • aux élèves pour suivre le parcours défini par un enseignant, ou pour s'entraîner seul ;
  • à toute personne, pour créer, modifier des exercices en ligne.

Knowims (Knoppix + Wims)[modifier | modifier le code]

Wims peut aussi s'exécuter à partir d'un lecteur cdrom, il suffit pour cela d'avoir le cd Knowims.

De nombreuses interactions[modifier | modifier le code]

WIMS permet d'interagir avec de nombreux outils scientifiques tiers :

  • TeX, pour la génération de textes mathématiques.
  • Gnuplot, pour le tracé 2D et 3D.
  • Povray pour le rendu 3D photoréaliste.
  • Fly, pour les constructions géométriques.
  • Maxima pour le calcul symbolique.
  • Pari/GP pour le calcul matriciel et sur les polynômes.
  • GAP pour le calcul sur les structures de groupes.
  • Octave pour le calcul numérique en multiprécision.

Wims intègre donc tout un panel d'outils. C'est l'une de ses spécificités, et c'est dans ce domaine que toute sa puissance se révèle, jusque dans l'enseignement supérieur.

Des outils spécifiques pour la physique et la chimie[modifier | modifier le code]

Wims utilise des analyseurs de grammaire physique et chimique, pour les tâches suivantes :

  • units-filter[2] pour analyser les expressions contenant un nombre avec unité (comme 1A, 1h 20 min 30 s, 5 mV, ou la valeur suivante qui est totalement équivalente, 5e-3 Wb/s), et traiter les questions liées aux nombre de chiffres significatifs.
  • chemeq[3] pour analyser les expressions contenant une formule chimique ou l'équation d'une réaction chimique, faire divers calculs avec (énergie, potentiel rédox), et en assurer un rendu typographiquement correct.

De même que pour les outils mathématiques, ces outils scientifiques sont déclinés à l'aide de bibliothèques (slib) spécifiques à WIMS qui en permettent l'usage dans la création d'exercices et de cours. En particulier, ils sont intégrés aux analyseurs de réponses spécialisés pour la physique et la chimie.

Les modules de WIMS[modifier | modifier le code]

Le moteur de WIMS et les outils pour les mathématiques, les sciences, les langues..., dont il dispose forment un socle sur lequel les enseignants peuvent développer des modules. La licence du socle est GNU GPL; les modules peuvent avoir des licences différentes. Plusieurs milliers de modules sont actuellement publiés sous la même licence libre, et redistribués entre les serveurs WIMS qui se synchronisent avec celui de l'Université de Nice.

Comme pour tout logiciel libre, il est possible aux utilisateurs de participer au développement par leurs remarques, en particulier en rapportant au plus vite et aux bonnes personnes les bogues qu'ils constatent.

Historique[modifier | modifier le code]

La première version de WIMS a été conçue en 1997 par Gang XIAO, Professeur à l'université de Nice, et rendue publique en décembre 1998. WIMS a ensuite évolué rapidement, à mesure que l'intérêt pour ce logiciel grandissait ainsi que son utilisation dans l'enseignement supérieur d'abord, puis secondaire. Cette utilisation a entraîné des demandes d'amélioration, et a ainsi permis la progression de WIMS.

S'appuyant sur une licence de développement libre GNU, Wims s'enrichit chaque jour de nouveaux types d'exercices. On compte aujourd'hui plus de 15 serveurs référencés dans le monde, sur 6 pays différents (France, Italie, Espagne, Pays-bas, U.S.A., Chine...). Étant disponible en téléchargement libre, on peut aisément penser que ce chiffre n'est qu'un apercu de l'étendue réelle.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Ressources en libre service[modifier | modifier le code]

WIMS, c'est avant tout une banque de dizaines de milliers d'exercices interactifs et à données aléatoires pouvant donc être répétés plusieurs fois avec des données différentes, ce qui favorise l’apprentissage (mathématiques, biologie, physique, chimie, informatique, langues). Ces exercices créés par des enseignants selon leur besoin sont des exercices sophistiqués utilisant des logiciels de calcul puissants, pouvant contenir des dessins engendrés à la volée selon des données aléatoires (voir les exercices sur les graphes ou de phylogénie), des audio (exercices de langues, dictées), des applets communiquant avec le logiciel WIMS, ce qui permet des exercices notés (GeoGebra, CaR, exercices de Joke Evers). Il intègre également des interfaces d’outils graphiques et de calculs puissants (calculette numérique, calculette graphique, outils de statistiques, visualisation de polyèdres). Mais aussi des documents de cours interactifs, contenant des exemples à données aléatoires.

Classes virtuelles[modifier | modifier le code]

Appelées cours sur d’autres plateformes, ce sont des espaces privés dans lesquels un enseignant donne du travail et où les élèves le font. La création de classes individuelles (gestion indépendante par l’enseignant), de groupes de classes (permettant de “mutualiser” des groupes d’élèves) ou création d’établissements (structure plus complexe demandant une gestion centralisée au départ, les enseignants gérant ensuite seuls leurs ressources et activités). Ces classes contiennent :

  • Des feuilles d’exercices interactifs dépassant de loin le QCM usuel.
  • Un cahier de textes : interface permettant à l’enseignant d’écrire quelles sont les activités qui ont été faites et celles qui restent à faire.
  • Des documents interactifs : ces documents peuvent être soit invisibles des élèves et réservés à l’enseignant (en préparation), soit lisibles par les élèves, soit lisibles et modifiables par les élèves.
  • La possibilité de déposer des documents (pdf, image, audio, etc…) par les enseignants.
  • un forum de discussion dans lequel il est possible d’écrire des équations, de faire des dessins à données aléatoires, etc…
  • Un système d'examens sécurisés à partir des exercices du serveur ou d’exercices privés.
  • Le suivi des notes pouvant ensuite être exportées au format tableur (format csv ou tsv)
    • Les notes sont détaillées exercice par exercice, et l’attribution manuelle de notes est possible aussi

Développement de nouvelles ressources[modifier | modifier le code]

Il se fait d’abord de manière privé et peut ensuite être mutualisé au niveau local (sur le serveur), ou global (partagé par l'ensemble des serveurs WIMS dans le monde)

  • création possible d’exercices par les utilisateurs-enseignants avec Createxo (interne à WIMS).
  • interface Modtool de création de modules.
  • interface spécifique pour la création d’exercices en langues (Quicktool).
  • création de cours interactifs.
  • création de documents au format WIMS à partir d’un document latex ou de tout format obtenu par un document latex standard (outil latex2wims).
  • bibliothèque de macros (slib) mutualisées simplifiant la programmation. Possibilité d’utiliser les types de réponses prédéfinies mais aussi de créer simplement les siennes.

Autres fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Les fonctionnalités plus techniques sont les suivantes :

  • possibilité d’ouverture des feuilles ou des examens selon des critères horaires, connexion IP, caractères particuliers d’élèves.
  • sauvegarde des classes par l’enseignant, possibilité de restauration sur n’importe quel serveur WIMS ; la restauration peut être partielle (uniquement les ressources ou les comptes d’élèves et leur score) ou complète.
  • inscription des étudiants possible individuellement ou par fichiers tableur par les enseignants.
  • Il est possible d’intégrer toute activité pouvant être mise sur une page web (par exemple des lecteurs exportables) .Cependant, en général, il n’y aura alors pas de suivi des activités des étudiants, comme pour les ressources WIMS, sauf dans le cas d’interfaçage spécifique (par exemple, type de réponse dialoguant avec GeoGebra)
  • structure complexe d’établissements permettant le partage de “programmes” (contenu pédagogique) pour plusieurs groupes d’élèves.
  • thèmes des classes configurables par la création d’un style css spécifique et l’ajout d’un logo.

Interopérabilité[modifier | modifier le code]

avec d'autres plateformes[modifier | modifier le code]

WIMS permet l’interopérabilité avec d'autres plateformes.

interopérabilité avec Jalon[modifier | modifier le code]

L’Université de Nice a produit le plugin nécessaire sur leur plateforme open source Jalon.

interopérabilité avec Moodle[modifier | modifier le code]

Le lycée jean Bart (Dunkerque) a développé un plugin pour la plate forme Moodle, version 1.9.4.

L'Université Paris-Est Marne-la-Vallée a amélioré le plugin, pour la version 2.2.1 de Moodle.

Des paquets non-officiels pour Debian et Ubuntu se trouvent à http://debian.ofset.org, l'introduction dans les distributions officielles est en cours.

entre serveurs WIMS[modifier | modifier le code]

WIMS permet un export des classes sous forme d'archives zip ou tgz pouvant être réintégrées à un autre serveur WIMS...

Faire un rapport de bogue pour WIMS[modifier | modifier le code]

Les sources de WIMS sont maintenues sur la forge SourceSup, on y trouve trois zones distinctes :

WIMS est maintenu par une communauté, qui comporte quelques développeurs et une majorité d'utilisateurs avertis. Quand on constate une bogue, les réflexes à avoir sont les suivants :

  • vérifier que le bogue est reproductible, puis faire une copie d'écran détaillée montrant ce qui se passe :
  • noter précisément le module utilisé, sa version, le serveur utilisé, la version de WIMS que celui-ci a installée ;
  • envoyer un message détaillé sur la liste de diffusion pour WIMS.

Si le bogue semble lié à un module particulier[modifier | modifier le code]

Le bogue se manifeste de façon singulière dans un module donné, et pas dans des modules utilisant des méthodes similaires. Alors, tout porte à croire que l'auteur(e) du module a fait une erreur : pour faire le rapport, contactez directement l'auteur(e), en se servant du lien annexé au module.

Si le bogue semble distribué sur plusieurs modules différents[modifier | modifier le code]

Le bogue se manifeste de façon générale à plusieurs modules différents, alors tout porte à croire qu'une partie du moteur de WIMS pose problème. On peut utiliser l'outil de rapport de bogue de SourceSup[4], ou le forum de l'association WIMS Edu[5]

Création d'exercices[modifier | modifier le code]

À travers le format OEF (Open Exercice Format), Wims permet de créer des exercices dans toutes les disciplines. La prise en main de ce format est rapide et ne nécessite aucune compétence technique. En quelques clics, on construit un QCM, une énigme mathématique ou un exercice sur l'accord des adjectifs.

Une Association des utilisateurs[modifier | modifier le code]

Le 10 juillet 2007, l'association (loi 1901) WIMS EDU (Enseignants, Développeurs et Utilisateurs de WIMS) a été déclarée. Elle a été publiée au journal officiel du 28 juillet 2007. WIMS EDU a pour but de fédérer les efforts autour de l'utilisation de WIMS dans le système éducatif de tous niveaux et toutes disciplines. Le site des utilisateurs de WIMS

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Licence de publication
  2. units-filter (paquet Debian)
  3. chemeq (paquet Debian)
  4. Outil de rapport de bogue de SourceSup
  5. Forum de l'association WIMS Edu