William Le Scrope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William le Scrope (1350-1399), 1er comte de Wiltshire, était un soutien fervent du roi Richard II d'Angleterre. Il devint comte de Wiltshire au moment où Richard distribuait généreusement des titres de noblesse en tout genre (1397).

En 1392, il achète à William Montagu, 2e comte de Salisbury et roi de l'île de Man, cette dernière. Il devient de fait roi de Man.

En 1399, Henri Bolingbroke contraint le roi Richard II d'Angleterre à abdiquer et s'empare du trône d'Angleterre sous le nom d'Henri IV d'Angleterre. Au nombre des exécutés figure William le Scrope qui sera décapité. Ses descendants ont tenté par la suite de récupérer le titre, notamment Simon Thomas Scrope, de Danby, cinq cents ans plus tard, mais, bien qu'il eût réussi à prouver qu'il était bien le prétendant légal au titre, la requête échoua[1].

Sceau de Le Scrope[modifier | modifier le code]

Les Archives nationales de Paris détiennent une ordonnance[2] qui porte un sceau sur lequel figure le nom de Le Scrope. Partiellement brisé, on y lit : « WILL[ELMI] LESCROPP D[OMINI] MANNE ET INSULARU[M] », c'est-à-dire "William Le Scrope, seigneur de Man et des Îles". Dans cette ordonnance, Le Scrope déclare le 9 mars 1365 qu'il ne compte pas respecter le traité de paix entre la France et l'Angleterre conclu lors du mariage de Richard II d'Angleterre et d'Isabelle de France.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Wiltes Claim of Peerage (1869) 4 HL 126.
  2. Arch. nat. J644 n°17.