Henry Percy (1er comte de Northumberland)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri Percy.

Henry Percy (10 novembre 134120 février 1408), 1er comte de Northumberland, était le fils d'Henry de Percy, 3e baron Percy, et le père de Henry « Harry Hotspur » Percy. Sa mère, Marie de Lancastre, était la fille de Henry de Lancastre, 3e comte de Leicester, petit-fils d'Henri III d'Angleterre.

D'abord dévoué à Édouard III d'Angleterre, duquel il détenait des postes honorifiques dans le nord de l'Angleterre, Henry Percy se mit à soutenir le roi Richard II d'Angleterre. Celui-ci lui attribua le titre de maréchal d'Angleterre et lui créa un titre de comte à l'occasion de son couronnement (1377). Mais Percy passa du côté d'Henri Bolingbroke (le futur Henri IV d'Angleterre) après que Richard avait créé son rival Ralph Neville 1er comte de Westmorland en 1399. Au couronnement d'Henri IV, Henry Percy fut nommé connétable d'Angleterre et reçut le trône de l'île de Man.

Disgrâce[modifier | modifier le code]

En 1403, il trahit Henri IV au profit d'Edmond Mortimer, 5e comte de March, et conspira avec Owain Glyndŵr contre le roi Henri. Cette rébellion échoua lors de la bataille de Shrewsbury (21 juillet 1403); comme Percy n'y avait pas participé directement, il perdit seulement sa charge de connétable, mais ne fut pas convaincu de trahison.

En 1405, il s'allia à Richard le Scrope, archevêque d'York, au cours d'une énième rébellion, et Percy s'enfuit pour l'Écosse. Ses possessions furent confisquées par le roi. En 1408, Percy tenta une invasion de l'Angleterre, mais fut tué à la bataille de Bramham Moor.

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

Le 12 juillet 1358[1], il épouse Margaret Neville, fille de Ralph Neville, 4e baron de Neville de Raby, et d'Alice de Audley[1] ; veuve de William, lord Ros de Helmsley[1]. De cette union naissent trois enfants qui nous sont connus (dans l'ordre)[1] :

Ses trois fils étant morts avant lui, c'est son petit-fils Henry, fils de « Hostpur », qui lui succède et devient 2e comte de Northumberland en 1408.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Simon Walker, « Percy, Sir Henry (1364–1403) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, septembre 2004.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Towson, Kris Henry Percy, first earl of Northumberland : ambition, conflict and cooperation in late mediaeval England Saint-Andrews PhD Thèse, 2005.
  • (en) Rose, Alexander Kings in the North - The House of Percy in British History. Phoenix/Orion Books Ltd, 2002, (ISBN 1-84212-485-4) (722 pages paperback)

Voir aussi[modifier | modifier le code]