VIA Nano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nano

Description de cette image, également commentée ci-après

Die du VIA Nano

Caractéristiques
Production Depuis 2008
Fabricant VIA
Fréquence 1,0 GHz à 2,0 GHz
Fréquence du FSB 533 MHz à 800 MHz
Finesse de gravure 65 nm
Architecture x86 virtualisé, x86-64, MMX, SSE, SSE2, SSE3, SSSE3, NX Bit, VIA PadLock (SHA, AES, RNG), VIA PowerSaver
Socket(s)

NanoBGA2

Cœur

Isaiah

Le VIA Nano (ancien nom de code Isaiah) est un processeur 64 bits compatible x86 destiné au segment mobile de l'embarqué. Le processeur est en vente exclusivement pour les OEM. Le Nano a été annoncé fin mai 2008, soit peu après celle de l'Intel Atom son principal concurrent, après cinq années de développement par sa division CPU Centaur Technology (en). Elle est accompagnée peu après par la sortie de la révision 2.0[1] du format mini-ITX incluant le support du processeur et d'un bus PCIe 16x. Il se base sur une nouvelle architecture 64 bits conçue ex-nihilo et dévoilée le 24 janvier 2008[2]. Le processeur prend en charge un certain nombre d'extensions x86 spécifiques à VIA visant à améliorer l'efficacité des appareils de faible puissance. Il est associé à différents chipsets VIA VX800, VX900[3] ou VN1000. Fer de lance du fondeur VIA, le Nano souffre cependant d'une faible commercialisation dans le domaine grand public.

Description[modifier | modifier le code]

  • Die : 7,650 mm × 8,275 mm = 63,3 mm2
  • Package : 21 × 21 mm
  • Transistors : 94 millions
  • Compatible broche à broche avec les autres processeurs VIA (VIA C7, C7-M et Eden).

Plate-forme VIA[modifier | modifier le code]

Chipset VX800[modifier | modifier le code]

Le Vx800 est un chipset produit en 2008 à destination des VIA Nano et C7. Sa conception est aussi rudimentaire que le Intel 945GSE qui équipe l'Atom tout comme ses performances 3D. Son cœur graphique est le Chrome9 de S3 Graphics qui supporte l'accélération du décodage vidéo des formats MPEG2, MPEG4, WMV9, VC1 et DivX. Sa consommation générale est de 5 W.

Chipset VX900[modifier | modifier le code]

Chipset VN1000[modifier | modifier le code]

Plate-forme ION (NVIDIA)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Nvidia Ion.
NVIDIA ION.jpg

En avril 2008 des rumeurs[4] indiquaient que NVIDIA collaboraient avec VIA pour concevoir des chipsets reposant sur le MCP79 pour ses plateformes basse consommation à base de Nano. Les chipsets devaient permettre de prendre en charge le décodage des Blu-ray, le support de l'interface Aero apparue avec Windows Vista grâce au support de DirectX 10. La plate-forme devait être disponible pour le 1er trimestre 2009. Elle avait pour charge de concurrencer les Atom à base de Silverthorne (plate-forme Menlow) et Diamondville (plate-forme Shelton) mais certains ont suspecté NVIDIA de monter les enchères vis-à-vis d'Intel pour développer sa plate-forme ION couplée avec un Atom. Puis en novembre 2008, NVIDIA et VIA annonçaient mettre fin à leur collaboration[5] mais NVIDIA confirma son intérêt pour la plate-forme VIA en février 2009[6]. Peu après Acer indiquait vouloir proposer une version de son nettop Hornet sur la base d'un VIA Nano associé à une plate-forme ION[7].

Plate-forme Trinity (S3 Graphics)[modifier | modifier le code]

VIA Trinity.jpg

Suite aux rumeurs d'abandon du projet de puce ION pour les Nano, VIA se tourna vers un autre fabriquant tiers : S3 Graphics avec qui il proposa la plate-forme Trinity[8]. Elle est composée de trois puces : le processeur Nano, le chipset VX800 et une puce graphique S3 Chrome 400 ou 500. Ces dernières sont compatibles DirectX 10.1 et sont dotées d'un moteur de décodage vidéo HD. Étonnamment, le chipset VX800 intègre aussi un circuit graphique, le S3 Chrome9, moins évolué que les GPU S3 Chrome 400 et 500.

Bug et autres problèmes[modifier | modifier le code]

Faible commercialisation[modifier | modifier le code]

Suite aux annonces du lancement de ses processeurs Nano (mai 2009), VIA n'a rien communiqué sur les débouchés de ces derniers au point que certains se demandaient, six mois plus tard, si le processeur Nano n'était pas finalement mort[9], VIA n'hésitant pas à proposer des solutions maisons pourvues de processeur Eden ou C7[10]. Finalement Samsung annonça[11] le NC20, un netbook basé sur un Nano U2250 au début de l'année 2009. Mais celui-ci est le seul produit grand public commercialisé en dehors des cartes mères VIA EPIA. De même ni la plate-forme ION, ni la plate-forme Trinity n'ont été commercialisés. Enfin les modèles double cœur (voir plus bas) annoncé pour le début de l'année 2010 n'ont toujours pas été annoncés.
Les annonces se succédant, celui qui fut présenté comme le challenger des Atom, est devenu à force l'arlésienne en l'absence de réelle commercialisation de masse.

Gamme[modifier | modifier le code]

Série 1000 & 2000[modifier | modifier le code]

Via Nano (2008).jpg

La série 1000 se résume à un unique modèle dont le TDP est de 5 W tandis que la série 2000 est divisé entre la gamme U pour un TDP compris entre 5 et 8 W et la gamme L au TDP supérieur. On remarquera que la nomenclature des processeurs n'est pas logique par rapport à la fréquence des puces mais prend aussi en compte la valeur de consommation au repos qui influence aussi le TDP.

Modèle Cœurs Fréquence Cache Mult. Tension Révision (Sspec) Consommation Bus Socket Référence Commercialisation
Physique Logique L1 L2 au repos TDP Début Fin
Nano L2x00
L2200 1 1 1,6 GHz 128 Kio 1 Mio ×18 0,2 W 25 W FSB à 800 MHz NanoBGA2 29 mai 2008
L2100 1 1 1,8 GHz 128 Kio 1 Mio ×16 0,5 W 17 W FSB à 800 MHz NanoBGA2 29 mai 2008
Nano U2x00
U2500 1 1 1,2 GHz 128 Kio 1 Mio ×12 0,1 W 6,8 W FSB à 800 MHz NanoBGA2 29 mai 2008
U2300 1 1 1,0 GHz 128 Kio 1 Mio ×7,5 0,1 W 5 W FSB à 533 MHz NanoBGA2 29 mai 2008
U2250 1 1 1,3+ GHz 128 Kio 1 Mio ×13 0,2 W 8 W FSB à 800 MHz NanoBGA2 29 mai 2008
U2225 1 1 1,3 GHz 128 Kio 1 Mio ×13 0,2 W 8 W FSB à 800 MHz NanoBGA2 29 mai 2008
Nano U1x00
U1700 1 1 1,0+ GHz 128 Kio 1 Mio ×10 0,2 W 5 W FSB à 800 MHz NanoBGA2 29 mai 2008

Série 3000 (E-Series)[modifier | modifier le code]

Via Nano (2008).jpg

La série 3000 dérive de la même architecture que les séries 1000 et 2000. Elle apporte en plus le support du SSE4 et de la virtualisation VIA VT et peut atteindre 2,0 GHz pour le modèle L3100 contre 1,8 GHz pour le L2100. On distingue comme précédemment la gamme L dont la consommation au repos atteint 0,5 W = 500 mW tandis que la gamme U descend à 0,1 W = 100 mW. Ils sont accouplés au chipset VN1000[12]. Selon VIA, la série 3000 est 20 % plus performante tout en étant 20 % plus économe en énergie que la génération des Nano actuels[13]. Les processeurs sont en outre garantie 7 ans[14].

Modèle Cœurs Fréquence Cache Mult. Tension Révision (Sspec) Consommation Bus Socket Référence Commercialisation
Physique Logique L1 L2 au repos TDP Début Fin
Nano L3x00
L3100 1 1 2,0 GHz 128 Kio 1 Mio ×15 0,5 W W FSB à 533 Mhz NanoBGA2 3 novembre 2009
L3050 1 1 1,8 GHz 128 Kio 1 Mio ×13,5 0,5 W W FSB à 533 Mhz NanoBGA2 3 novembre 2009
Nano U3x00
U3500 1 1 1,0 GHz 128 Kio 1 Mio ×10 0,1 W W FSB à 800 Mhz NanoBGA2 3 novembre 2009
U3300 1 1 1,2 GHz 128 Kio 1 Mio ×12 0,1 W W FSB à 800 Mhz NanoBGA2 3 novembre 2009
U3200 1 1 1,4 GHz 128 Kio 1 Mio ×14 0,1 W W FSB à 800 Mhz NanoBGA2 3 novembre 2009
U3100 1 1 1,3+ GHz 128 Kio 1 Mio ×13 0,1 W W FSB à 800 Mhz NanoBGA2 3 novembre 2009

Nano X2[modifier | modifier le code]

Photo du die du VIA Nano X2

Face à l'apparition de modèle Atom double cœur, VIA se décida à proposer une déclinaison similaire de son Nano. Son développement s'est avéré très long puisqu'il fut annoncé en 2008[15] pour finalement être commercialisé en janvier 2011[16]. Une première ébauche fut nommée Nano DC. Toujours gravé en 65 nm, la puce devait être présenté lors du CES 2009 mais l'évènement fut annulé. Après un long silence, VIA présenta au cours du Computex 2010 une version cadencé à 1,6 GHz et couplé à un chipset VN1000 pour décoder les flux HD et un IGP Chrome 520[17]. Le fabricant se garda toutefois de préciser une date de commercialisation mais proposa en novembre 2010 à la presse spécialisée des kits Nano DC + VN1000 implantés sur des cartes-mères ATX[note 1]. Les tests[18],[19] effectués ont permis de mettre en évidence des performances supérieur à 30 - 40 % selon les applications face à un Atom D510 mais le Nano DC reste en retrait par rapport à des processeurs de gamme plus élevée comme les Intel Pentium dual-core, les Celeron et dans certains cas les modèles équivalents de chez AMD. Cependant les Nano DC ne brillent pas par leur consommation qui est de l'ordre du double par rapport aux Atom. Le Nano DC reste en effet gravé en 65 nm contre 45 nm pour le Pineview et ne présentent pas une gestion de l'énergie aussi abouti que celle de son alter ego d'Intel.

Schéma d'organisation du VIA Nano X2

La version finale fut dévoilé en janvier 2011 alors que VIA prévoyait de la commercialiser avant la fin de l'année 2010 suivie par une version quadri-cœur pour 2011[20]. À cette occasion le Nano DC est renommé en Nano X2 et adopte une gravure 40 nm, géré probablement par TSMC[16]. Elle consiste en l'adjonction de deux puces Isaiah (Nano 3000) sur le même die et reliées entre elles uniquement par un bus système (VIA V4 - 800 MHz) sans cache partagé[21]. Ces processeurs présenteraient un cache L2 de 2 Mo et leur TDP maximum annoncé est de 25 W pour 1,8 GHz soit plus que les derniers Atom Pineview. Le Nano X2 inclut les mêmes instructions que le Nano mono-cœur à savoir le jeu SS4, le instructions 64 bit, PadLock et la technologie de virtualisation VIA, il est en outre compatible pin-pin avec les précédents modèles VIA.

Nano Quad-core[modifier | modifier le code]

Via Nano Quad-core (2011).jpg

Pour contrer la concurrence des Intel Atom et autres AMD Fusion Brazos, VIA a décidé de dévoilé une déclinaison quad-cœur de son Nano X2. Le Nano Quad-core consiste en la combinaison de deux Nano X2 gravé en 40 nm par TSMC[22]. Il serait la puce quatre cœurs consommant le moins d’énergie sur le marché selon le fabricant. La puce adopte en outre une fonctionnalité équivalente au Turbo Boost d’Intel et au Turbo Core d’AMD : l'Adaptive Overclocking,

Modèle Cœurs Fréquence Cache Mult. Tension Révision (Sspec) TDP Bus Socket Référence Commercialisation
Défaut Adaptive
Overclocking
L1 L2 Début Fin
Nano L4x00
L4700 4 1,2 GHz 1,46 GHz 2 × 2 Mio 27,5 W V4 - 1 333 MHz NanoBGA2 3e trim. 2011

Produits équipés[modifier | modifier le code]

Netbooks[modifier | modifier le code]

Nettops[modifier | modifier le code]

Serveur[modifier | modifier le code]

Carte mère[modifier | modifier le code]

Concurrence[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Intel Atom.

De par ses caractéristiques, le Nano série Ux000 entre en concurrence directe avec l'Atom d'Intel grâce entre autres à son TDP bas. Il s'en distinguent cependant sur de nombreux points. Tout d'abord son die de 63 mm2 est plus grand que celui de l'Atom Diamondville mais équivalent aux Pineview qui incorpore par contre le northbridge. Son architecture superscalaire avec instructions out-of-order[note 2] lui permet d'être plus performant que l'Atom (architecture in-order) mais au détriment d'une consommation électrique plus élevée. Le Nano se distingue aussi par l'inclusion des instructions VIA Padlock permettant un cryptage matériel au point même de surclasser un Core 2 Extreme QX9770[27]. Enfin le VIA Nano n'est pas soumis à des limites matérielles comme l'Atom qui fut un moment cantonné aux dalles inférieures ou égales à 10 pouces. C'est la raison pour laquelle Samsung a préféré le Nano pour son NC20 équipé d'une dalle 12 pouces[28].
A contrario les modèles de la série Lx000 sont moins intéressants. Ils présentent un TDP qui les place face aux modèles Consumer Ultra-Low Voltage (en) et autres modèles pour portables (Core 2 série (S)Px000) et Celeron et qui s'avèrent plus performants.

Galerie d'image[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement au modèle exposé au Computex, le VIA Nano fourni à la presse est cadencé à 1,8 GHz.
  2. L'architecture permet de gérer trois instructions par cycle d’horloge (superscalaire) dans le désordre (out of order)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Cormier. VIA lance le format Mini-ITX en version 2.0, port PCIe 16x ! sur PC INpact, le 5 juin 2008.
  2. Yannick Guerrini. Isaiah : la nouvelle architecture x86 de VIA sur tom's hardware, le 24 janvier 2008.
  3. Florian Vieru. VIA lance un nouveau chipset pour ses CPU sur PCWorld, le 24 mars 2010.
  4. Bruno Cormier. Plateforme VN de VIA et NVIDIA : Blu-Ray, DX10, Vista Ready sur PC INpact, le 11 avril 2008.
  5. Bruno Cormier. NVIDIA et VIA suspendent leur plateforme mobile commune sur PC INpact, le 4 novembre 2008.
  6. Bruno Cormier. NVIDIA compte bien proposer sa plateforme ION au Nano de VIA sur PC INpact, le 23 février 2009.
  7. Bruno Cormier. Acer prépare son nettop Hornet sur plateforme ION de NVIDIA sur PC INpact, le 3 mars 2009.
  8. Bruno Cormier. Trinity : VIA associe le CPU Nano et le dernier GPU S3 Chrome sur PC INpact, le 19 décembre 2008.
  9. David Legrand. Mais où est donc passé le processeur Nano de VIA ? sur PC INpact, le 20 novembre 2008.
  10. Bruno Cormier. VIA lance un PC à écran tactile : le VIPRO, mais sans Nano sur PC INpact, le 19 novembre 2008.
  11. David Legrand. Samsung NC20 et VIA Nano : c'est désormais confirmé sur PC INpact, le 15 jhanvier 2009.
  12. Romain Heuillard. VIA met l'accent sur le GPU avec le chipset VN1000 sur Clubic, le 10 décembre 2009.
  13. David Legrand. VIA officialise ses Nano de la série 3000 : SSE4 et virtualisation sur PC INpact, le 4 novembre 2009.
  14. (en) Vlad Savov. VIA Nano E-Series CPUs offer native 64-bit support, guaranteed longevity, and extreme energy efficiency sur Engadget, le 23 avril 2010.
  15. Bruno Cormier. VIA : le processeur Nano en version double-coeur dès 2009 sur PC INpact, le 22 septembre 2008.
  16. a et b Stéphane Charpentier. VIA annonce un nouveau processeur dual core sur PC World, le 6 janvier 2011.
  17. (en) Darren Murph. VIA reveals 1.6GHz Nano DC processor at Computex, shows it handling 720p (video) sur Engadget, le 2 juin 2010.
  18. (en) Josh Walrath. VIA Nano DC and VN1000 Preview - Dual Core Nanos Finally in the Pipe sur PC Perspective, le 8 novembre 2010.
  19. (en) Anand Lal Shimpi. VIA's Dual Core Nano & VN1000 Chipset Previewed sur AnandTech, le 15 nomvembre 2010.
  20. Florian Vieru. VIA prépare de nouveaux Nano et un quadcore en vue... sur PCWorld, le 6 septembre 2010.
  21. Matthieu Lamelot. VIA officialise son Nano X2 dual-core sur tom's hardware, le 4 janvier 2011.
  22. Jerome G. Processeur basse consommation : VIA dévoile son QuadCore L4700 sur GinjFo, le 23 mai 2011.
  23. (en) Joshua Topolsky. Nano-powered "FreeStyle" netbook hands-on sur Engadget, le 15 janvier 2009.
  24. Yannick Guerrini. Le Nano de VIA déjà dans un netbook sur tom's hardware, le 5 juin 2008.
  25. (en) Todd B. Dell Launches "Fortuna" -- Via Nano-based Server for Hyperscale Customers sur Direct2Dell, le 19 mai 2009.
  26. Pierre Dandumont. Dell : un serveur à base de Via Nano sur tom's hardware, le 18 mai 2009.
  27. Bruno Cormier. Le processeur Nano de VIA explose les Core 2 en chiffrement sur PC INpact, le 14 octobre 2008.
  28. Florian Vieru. Un IdeaPad S20 (12") chez Lenovo ! sur PCWorld, le 5 juillet 2009.