Fabricant d'équipement d'origine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un fabricant d'équipement d'origine (FEO, ou en anglais OEM, Original Equipment Manufacturer) est, dans l'industrie automobile, aéronautique, informatique ou électronique, un fabricant de pièces détachées (pouvant constituer tout un sous-système)[style à revoir] intégrées dans un ensemble (voiture, avion, ordinateur, carte électronique) et reconnues par l'intégrateur comme étant sous sa responsabilité.

Dans le domaine automobile, on parle de sous-traitant, d'équipementier et de systémiers.

Dans le domaine informatique, on garde généralement le terme anglophone OEM (Original Equipment Manufacturer) et ce d'autant plus que l'existence de standards (ATX, connectique comme PCI, IDE, SATA, USB...) rend la substitution aisée.

Domaine automobile[modifier | modifier le code]

Par exemple, Bosch fournit des systèmes ABS et d'injection à de nombreux constructeurs automobiles. Continental pour ses pneus et systèmes d'injection ou Valeo pour ses équipements électroniques sont aussi de grands équipementiers ; ils se caractérisent par une présence dans un grand nombre de métiers (électronique, thermique, connectique, etc.). Dans un même modèle de voiture, il y a nécessairement plusieurs fournisseurs pour un sous-système. En général, ils sont substituables.

Domaine informatique[modifier | modifier le code]

Fabricant de matériel (cartes mères, cartes d'extension, périphériques de toutes sortes) qui fournit les autres constructeurs. On qualifie donc d'OEM les produits que ces derniers mettent sur le marché des assembleurs.

Société qui assemble des composants de marques diverses pour proposer une solution complète, mais on la nomme plutôt sous le terme d'« assembleur ».

Dans l'informatique, on parle de produits OEM qui entrent dans la composition d'un ordinateur. Initialement, il s'agissait seulement de matériels (processeurs, disques durs, cartes graphiques, lecteurs, graveurs...).

Les composants dits OEM sont livrés de façon minimaliste par les fabricants : emballages réduits ou inexistants, package logiciel limité souvent aux pilotes, assistance téléphonique et garanties limitées aux minima légaux, documentation technique et manuel a minima, pilotes (drivers) « propriétaires » limités à quelques systèmes d'exploitation, traduction du manuel inexistante ou approximative. Ces produits sont donc moins chers à l'achat lors du montage de l'ordinateur.

Cas particulier des logiciels[modifier | modifier le code]

Par extension, on parle désormais de logiciels OEM (système d'exploitation, antivirus…) vendus en même temps qu'un ordinateur neuf et qui ne peuvent être vendus séparément. Ces logiciels OEM ont le plus souvent une licence plus restrictive que la version complète.

Généralement, les logiciels OEM sont imposés à l'achat d'un matériel (préinstallés), et ne peuvent pas être achetés séparément. On parle de « PC tatoué »[1],[2], modifié par le constructeur et livré sans aucun CD-ROM.

Licence d'exploitation OEM[modifier | modifier le code]

Lorsqu'un particulier achète un micro-ordinateur, la grande majorité de ces ordinateurs est équipée de logiciels préinstallés (en général au minimum le système d'exploitation : Windows, Linux ou Mac OS). Ces logiciels sont alors dits « sous licence OEM ».

Certains de ces logiciels ont une licence OEM stricte (en particulier Windows). En cas de changement d'ordinateur, il est alors interdit d'utiliser les logiciels vendus avec le précédent. Ce type de licence OEM alimente une polémique, en particulier auprès des partisans du logiciel libre et en général parmi les concurrents de Microsoft.

OEMAct[modifier | modifier le code]

Un logiciel OEMAct (Original Equipment Manufacturer Activation Control Technology) est un logiciel OEM avec contrôle d'activation. Les versions OEM (des systèmes d'exploitation) sont des versions vendues avec des ordinateurs neufs et liées au matériel. Presque toujours, une étiquette mentionnant le code d'activation est collée sur la machine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Matériel - Packard Bell : Restauration, master - Commentcamarche.net
  2. Le tatouage Bios/Disque dur, la Menace fantôme - DepanneTonPC, 10 août 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]