ITX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

ITX est un format de carte mère développé par VIA pour ses plates-formes miniatures à faible dissipation thermique.

En 2001, pendant qu'Intel et AMD en étaient encore à s'affronter à coup de gigahertz sans grand égard pour la dissipation, VIA présente ce format complètement à contre-courant. Ses produits remporteront un succès indiscutable mais limité par le manque de puissance globale du système.

Toujours plus petit[modifier | modifier le code]

Carte-mère Zotac ION D mini-ITX avec Atom 330.

Le premier né de cette norme, le format ITX remportera un succès très mitigé du fait de ses dimensions très proches du Flex ATX. Pour moins de deux centimètres de différence, la confiance allait plutôt au Flex déjà connu du marché.

Le succès sera pour le format suivant : le célèbre mini-itx qui réduit les dimensions à un carré de 17 centimètres de côté. Via pousse son projet et y ajoute une intégration poussée. Les cartes mères proposent des connectiques complètes intégrant pour l'énorme majorité une sortie s-vidéo (fait rare, à une ou deux exceptions près, il n'y a que les mini-itx à proposer ce connecteur directement sur les cartes mères) et de plus en plus des sorties HD comme le HDMI, le YUV ou le DVI.

Depuis, VIA travaille sur deux plans : réduire toujours la taille (amenant le nano-itx de 12x12 et même le pico-itx de 10x7,5) et augmenter la puissance de traitement (le nouveau C7 pouvant désormais fournir la puissance nécessaire à un HTPC).

Réponse des concurrents[modifier | modifier le code]

Intel et AMD restèrent longtemps muets face au petit VIA. Néanmoins, le marché des petits systèmes grandissant, les répliques commencent à poindre. Ainsi, AMD a présenté début 2007 son DTX, format légèrement plus grand que les équivalents ITX mais bénéficiant de la puissance d'un Athlon 64, tandis qu'Intel annonce sa plate-forme Little Valley accueillant, elle, un Celeron. En 2008, Intel lance sa plate-forme Intel Atom.

Consommation[modifier | modifier le code]

Les processeurs eux-mêmes voient leur consommation réduite à chaque génération. Alors que le C3 consommait de 6 à 12 W, son grand frère le C7 nécessite entre 3,7 et 20 W selon le modèle.

La consommation électrique d'une plate-forme mini-itx est d'environ 45 W pour une plate-forme de base. L'avènement des nouveaux processeurs basse consommation, notamment chez Intel en 2008 devraient permettre de réduire encore cette valeur, avec un TDP annoncé entre 0,65 et 2,4 W.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]