Union pour la démocratie et le développement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Union pour la démocratie et le développement (UDD) est un parti politique malien présidé par Me Hassane Barry.

Historique[modifier | modifier le code]

L’UDD se positionne dans l’opposition au président Alpha Oumar Konaré[1].

Lors des élections municipales de 2004, l’UDD a obtenu 340 conseillers municipaux et 29 maires.

En 2007, à l’issue de son 4e congrès tenu à Bamako, l’UDD a décidé de soutenir la candidature du président sortant Amadou Toumani Touré à l’élection présidentielle[2].

Lors du 5e congrès ordinaire qui s’est tenu les 13 et 14 mars 2010 au Centre international des conférences de Bamako, Tiéman Coulibaly a été élu président de l’UDD[3]

L'UDD, après les élections générales de 2013, se positionne au côté du Président IBK.


Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

L'UDD au cours des élections depuis 1992
Année Élection Scores et observations
1992 Élections municipales 63 conseillers (sur 749)
1992 Élections législatives 4 députés
1992 Élection présidentielle
1997 Élection présidentielle
1997 Élections législatives
1998 Élections communales
1999 Élections communales
2002 Élection présidentielle
2002 Élections législatives
2004 Élections communales 340 conseillers, 29 maires (sur 703)
2007 Élection des conseillers nationaux 1 conseiller (sur 75)
2007 Élection présidentielle Soutient la candidature d’Amadou Toumani Touré
2007 Élections législatives 3 députés (sur 147)
2009 Élections communales 181 conseillers[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Appel en faveur des populations du nord touchées par la sécheresse, Afrique express, N° 101 du vendredi 22 décembre 1995 [1]
  2. « 4e congrès ordinaire de l’UDD : Le bilan justifie largement le choix », L’Essor du 9 janvier 2006.
  3. Bandé Moussa Sissoko, « UDD : la jeune garde aux commandes », L’Essor,‎ 16 mars 2010 (lire en ligne)
  4. Mali, Ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales, Nombre de conseillers communaux obtenus par partis, 2009 [2]