Trouble Funk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Trouble Funk

Pays d'origine Washington
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rhythm and blues, go-go, funk
Années actives 19782008
Labels Sugar Hill
Island
American Recordings
Site officiel DaftAlive.com
Composition du groupe
Membres Timothius « Tee-Bone » David
Big Tony Fisher
Emmett « EJ Roxx » Nixon
Mack Carey
Chester « Boogie » Davis
James « Doc » Avery
Gerald Reed
Robert « Syke Dyke » Reed † br />Taylor « Monster Baby » Reed
David Rudd

Trouble Funk est un groupe américain de rhythm and blues et de funk, originaire de Washington.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Timothius « Tee-Bone » David
  • Big Tony Fisher
  • Emmett « EJ Roxx » Nixon
  • Mack Carey
  • Chester « Boogie » Davis
  • James « Doc » Avery
  • Gerald Reed
  • Robert « Syke Dyke » Reed – décédé le 13 avril 2008 d'un cancer du pancréas, à l'âge de 50 ans[1]
  • Taylor « Monster Baby » Reed
  • David Rudd

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupe a participé à la popularisation d'un sous-genre de la funk issu de Washington nommé go-go. Parmi ses chansons les plus connues, on trouve l'hymne du go-go, Hey Fellas.

En 1982, il publie un single nommé So Early in the Morning chez D.E.T.T Records, repris plus tard sur divers labels comme 2.13.61 & Tuff City.

Trouble Funk partageait parfois la scène avec des groupes de hardcore punk comme Minor Threat et les Big Boys. Sans surprise, les chefs de file du go-go ne jouèrent pas le jeu et le mariage entre les deux scènes fut rapidement rompu.

Leur chanson Pump Me Up a été samplée par beaucoup d'autres artistes[2] et repris dans un style plus guerrier pour être diffusée sur une radio RnB virtuelle dans le jeu Grand Theft Auto: Vice City.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Straight Up Funk Go Go Style
  • 1982 : Drop the Bomb
  • 1983 : In Times of Trouble
  • 1986 : Say What?
  • 1987 : Trouble Over Here Trouble Over There

Album live[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Saturday Night Live From Washington D.C.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Robert Reed, Band Keyboard Player, Dies at 50 », The New York Times (consulté le 5 octobre 2013)
  2. (en) « Pump Me Up was sampled in 104 songs », Who Sampled (consulté le 5 octobre 2013)