Trikitixa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Accordéon diatonique en sol-do, de marque allemande.

Le trikitixa est le nom donné à l'accordéon diatonique au Pays basque, dont la première mention remonte à 1889 selon Juan Carlos Guerra. Ce nom est utilisé principalement au Pays basque, Navarre ou dans des lieux où est présente la culture basque et on utilise habituellement ce terme pour désigner une danse ou un style de musique traditionnelle basque qui utilise ce type d'accordéon. On donne même ce nom (trikitixa) à la paire que forment le pandero et l'accordéon diatonique. Ce nom vient de l'onomatopée du son du pandero : trikiti trikiti trikiti.

Le trikitixa et le pandero sont très liés, à tel point qu'il est très difficile de voir quelqu'un jouer de cet instrument seul, non accompagné de quelqu'un qui joue et donne le rythme avec un pandero.

Au Pays basque, au XIXe siècle, cet instrument pour interpréter de la musique populaire s'est fait sa place, puisqu'en plus d'avoir un son très complet, il est très petit et facile à transporter en tout lieu. Il est très commun de voir des interprètes jouer de cet instrument debout ou en marchant lorsqu'ils jouent dans une romería[1].

La personne qui joue de la trikitixa s'appelle trikitilari.

Trikitilaria.

Facture[modifier | modifier le code]

Interprètes célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le terme romería vient de "romero", participant à un pèlerinage vers Rome.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]