Juan Carlos Guerra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Juan Carlos Guerra né le 27 décembre 1860 à Saint-Sébastien et mort le 2 octobre 1941 à Arrasate, est un historien spécialisé en généalogie, homme de loi, écrivain et académicien basque espagnol de langue basque et espagnole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Juan Carlos Guerra fait ses premières études dans sa ville natale, et ses études secondaires en 1878. Puis il suit une carrière de droit à Madrid jusqu'en 1883. Après une année de stage à Saint-Sébastien, il part vivre à Arrasate, dans la maison Guerraenea. Passionné par des études historiques, il se focalise en particulier sur tout ce qui concerne l'héraldique et la généalogie, c'est d'ailleurs avec ses publications dans ce domaine qu'il va se tailler un nom dans le monde des « savants ».

En 1883, Juan Carlos Guerra commence une série de livres avec le premier volume de son Diccionario heráldico de la nobleza guipuzcoana. Le second volume vient en 1888. À cette époque, le nom de notre généalogiste est largement connu, et en 1887, il entre à l'Académie royale d'histoire. De 1895 à 1912, il travaille assidûment dans le magazine basque Euskal-Erria, avec son Ensayo de un padrón histórico de Guipúzcoa según el orden de sus familias pobladoras, étude comprenant plus de 3 400 noms de familles, et réédité en un seul volume en 1928.

En 1908, il collaboration avec la Revue Internationale des Études Basques et en 1911 pour "Euskalerriaren Alde". En 1918, Juan Carlos Guerra participe au premier congrès de la Société d'études basques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages
  • La heráldica entre los euskaldunes (1905), reproduit avec le Diccionario Heráldico sous le titre de Estudios de heráldica vasca, 1910;
  • Armorial de linajes conocidos en el solar éuskaro, collaboration avec la "Geografía General del País Vasco-Navarro", Provincias Vascongadas, pp. 271-458;
  • Ilustraciones genealógicas de los linajes bascongados contenidos en las Grandezas de España compuestas por Esteban de Garibay, collaboration avec la "RIEV", publié en 1933, après qu'il a été reproduit dans les années 1970-1972 comme Apéndice del Diccionario onomástico y heráldico vasco, de Jaime de Querexeta (tomes I, pp. 447-570, y IV, pp. 459-543)[1].
  • Índice de las genealogías y pruebas que se custodian en el archivo general de la casa de Juntas de Guernica, 1923;
  • Oñacinos y gamboinos. Rol de banderizos vascos, con la mención de las familias pobladoras de Bilbao en los siglos XIV y XV, San Sebastián, 1930.
Narration
  • Arrasateko dragoia, 1897, Euskalzale.
Collection
  • Viejos textos del idioma. Los Cantares antiguos del Euskera, 1924, RIEV.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. PDF, en Real Academia de la Historia, pages. 513-514.

Liens externes[modifier | modifier le code]