Trahison (film, 1964)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Trahison

Description de cette image, également commentée ci-après

Le rassemblement des Juifs de Salonique (juillet 1942).

Titre original Προδοσία (Prodosia)
Réalisation Kóstas Manoussákis
Scénario Kóstas Manoussákis
Notis Peryalis
et Aris Alexandrou
Acteurs principaux
Sociétés de production Kléarchos Konitsiotis
Pays d’origine Drapeau de la Grèce Grèce
Genre Film de guerre
Sortie 1964
Durée 96 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Trahison (Προδοσία (Prodosia)) est un film grec réalisé par Kóstas Manoussákis et sorti en 1964.

Pour son film, Manoussákis a utilisé de nombreuses images d'actualités. Les critiques lui ont reproché cet « hymne au nazisme » via une esthétique « à la Riefenstahl ». En réalité, le réalisateur voulait contraster la vacuité des défilés militaires de masse et la réalité de la cruauté de l'individu responsable de ses actes[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un officier allemand (Petros Fysoun) est logé chez un professeur (Manos Katrakis). Il tombe amoureux de la nièce de celui-ci. En fait, il s'agit d'une jeune juive cachée. Ils s'apprêtent cependant à se marier. Quand l'officier découvre la vérité sur sa fiancée, il la dénonce à la Gestapo et demande à être envoyé sur le front russe. À la fin de la guerre, de retour à Berlin, il apprend le sort réservé aux Juifs. Réalisant que le jeune femme est morte, il se suicide.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Karalis 2012, p. 109