Tiv Ta'am

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tiv Ta'am Holdings 1 Ltd.

Création 1990
Personnages clés Kobi Tribitch (Chairman)[1]
Ido Helft (Chief executive officer)[1]
Roy Inbar (Directeur financier)[1]
Forme juridique Société anonyme
Action TASE : TTAM
Siège social Drapeau d'Israël Emek Hefer (Israël)
Activité supermarché
Produits alimentation non kasher
Site web tivtaam.co.il


Tiv Ta'am (en hébreu טִיב טַעַם, « quel bon goût ») est une chaîne de supermarchés israélienne. Il y a 32 Tiv Ta'am en Israël. D'autre part, l'entreprise est impliquée dans la transformation et la production d'aliments[1].

C'est la plus grande chaîne israélienne de supermarchés qui vend du porc et d'autres produits taref. La plupart des magasins sont ouverts pendant chabbat et les jours fériés, sauf Yom Kippour[2]. C'est aussi l'un des plus grands producteurs et fournisseurs israéliens d'aliments non kasher[2].

Côtes de porc
La côte de porc en promotion (50 shekels les 2 kg) dans le Tiv Ta'am de Beer-Sheva.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tiv Ta'am est fondé par Kobi Tribitch en 1990. Le premier magasin est établi à Rishon LeZion. L'entreprise est devenue une chaîne de supermarchés qui assure aussi la transformation et la production d'aliments, dont la viande, les hot dogs, le poulet, le poisson, les fruits de mer, les fruits secs, les fromages et les vins.

Vente avortée[modifier | modifier le code]

En juin 2007, le milliardaire Arcadi Gaydamak annonce son intention d'acheter l'entreprise et s'engage publiquement à rendre les supermarchés kasher, ce qui implique entre autres de cesser de vendre du porc[3]. Il ajoute que Mizra, l'usine qui produit du porc pour Tiv Ta'am, fournirait dorénavant du poulet[4].

Quelques jours plus tard, l'opération échoue. Il devient clair d'une part qu'il n'est pas possible de rendre les supermarchés kasher en raison d'un contrat avec son fournisseur Mizra, et d'autre part que Kobi Tribitch et Amit Berger, les propriétaires, refusent de réduire le prix de vente de 10 millions de dollars[4]. Gaydamac a aussi vraisemblablement réalisé que la plupart des clients de Tiv Ta'am y font leurs achats parce qu'ils y trouvent des produits non kasher[4].

Controverse sur l'hygiène[modifier | modifier le code]

En 2006, dans l'émission d'investigation israélienne Kolbotek, Tiv Ta'am est accusée de vendre de la viande périmée. En 2007, Kolbotek montre des vidéos de chats en train de parcourir un de ses entrepôts et de manger des aliments, ce qui pousse l'entreprise à lancer une campagne publicitaire d'un coût de 500 000 dollars pour améliorer son image[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « TTAM - Tiv Ta'am Holdings 1 Ltd. », sur Google finance (consulté le 10 juillet 2009)
  2. a et b « Gaydamak acquires non-kosher supermarket chain », sur Ynet news (consulté le 10 juillet 2009)
  3. « Tiv Taam, kosher? Gaydamak says yes », sur Jerusalem Post (consulté le 10 juillet 2009)
  4. a, b et c « Gaydamak, Tiv Ta'am deal falls through », sur Ynetnews (consulté le 10 juillet 2009)
  5. « Tiv Taam pours $500,000 into spicing up its image », sur Haaretz (consulté le 10 juillet 2009)