Tikrit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tikrit
(ar) تكريت
Administration
Pays Drapeau de l'Irak Irak
Province Salah ad-Din
Démographie
Population 140 052 hab. (estimation de 2008)
Géographie
Coordonnées 34° 36′ 09″ N 43° 41′ 00″ E / 34.6025, 43.683434° 36′ 09″ Nord 43° 41′ 00″ Est / 34.6025, 43.6834  
Altitude 109 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte administrative d'Irak
City locator 13.svg
Tikrit

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte topographique d'Irak
City locator 13.svg
Tikrit
Sources
« Index Mundi »

Tikrit (ou Takrit) est une ville d'Irak située à environ 160 kilomètres au nord de Bagdad et connue depuis les Assyriens. Elle est souvent identifiée à Bîrthâ, la forteresse des sources syriaques. En effet, une forteresse donnant sur le Tigre et un monastère ont existé à Tikrit jusqu'à une époque récente.

Le sultan Saladin, dont le père était le gouverneur de la ville, y est né en 1138.

Saddam Hussein, homme politique irakien, est né à Al-Awja (en), un petit village situé à environ 10 km au sud-est de Tikrit.

Elle est la capitale de la province de Salah ad-Din, majoritairement peuplée de musulmans sunnites. Elle représente un des principaux foyers de résistance à l'occupation américaine du pays faisant suite à la guerre d'Irak de 2003, Saddam Hussein ayant placé bon nombre de ses proches (fils, frères, demi-frères, oncles, cousins, etc…), originaires comme lui de Tikrit et de sa région, à des hauts postes de responsabilité.

Au cours de son offensive, le 11 juin 2014, l'État Islamique en Irak et au Levant y a commis un massacre, tuant près de 1 700 prisonniers chiites. Le 29 juin 2014, l'armée irakienne a lancé une offensive pour tenter de reprendre la ville.

Palais présidentiel de Saddam Hussein à Tikrit.
Vue moderne du monastère syrien de Tikrit.