Théorème de Nagell-Lutz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec le théorème de Nagel.

En mathématiques, le théorème de Nagell-Lutz est un résultat de sur la géométrie diophantienne des courbes elliptiques. Supposons que C, définie par

y^2 = x^3 + ax^2 + bx + c = f(x)\,

soit une courbe cubique non singulière avec les coefficients entiers a, b, c, et soit D le discriminant du polynôme cubique f,

D = -4a^3c + a^2b^2 + 18abc - 4b^3 - 27c^2\, .

Soit P = (x, y) un point rationnel de C, d'ordre fini pour la loi de groupe.

Alors x et y sont entiers. De plus, ou bien y = 0 (dans ce cas P est d'ordre deux), ou bien y2 divise D.

Ce résultat entraîne que la torsion du groupe des points rationnels de la courbe est effectivement calculable.

Ce théorème a été démontré indépendamment par le norvégien Trygve Nagell (en) en 1935 et la française Élisabeth Lutz en 1937.

Références[modifier | modifier le code]