Théodore Ruyssen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théodore Ruyssen

Théodore Ruyssen (né le à Chinon - mort le à Grenoble) était un philosophe et militant pacifiste français.

Après des études au lycée Henri IV, Ruyssen devient agrégé de philosophie et enseigne à La Rochelle. Par la suite, il enseigne à l'université de Bordeaux. Avec son ami Jules Prudhommeaux, il fonde en 1887, dans l'esprit de École de Nîmes, l'Association des jeunes amis pour la paix dont il sera le président de 1897 à 1948[1]. Théodore Ruyssen a milité pour la Société des Nations et pour la paix. En 1913, il tient une série de conférences en Alsace prônant l'autonomie de la province alors allemande.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Kant, Paris, 1900
  • L'évolution psychologique du jugement, Paris, 1904
  • Schopenhauer, Paris, 1911 - réed. Harmattan, 2004.
  • La guerre du droit, Paris, 1920
  • L'évolution de l'idée de la collaboration internationale, Paris, 1936

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe Prochasson, Le grand rêve du XIXe siècle dans l'Histoire de mai 2015, p. 44

Liens externes[modifier | modifier le code]