Tau Ceti e

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tau Ceti e
Étoile
Nom Tau Ceti
Constellation Baleine
Planète
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) 0,552 ± 0,02[1]  ua
Excentricité (e) 0,05 ± 0,2[1]
Période (P) 168,12 ± 2,0[1]  j
Caractéristiques physiques
Masse 4,29 ± 2,00[1]  MT
Découverte
Découvreurs Mikko Tuomi, Hugh R. A. Jones, James S. Jenkins, Chris G. Tinney, R. Paul Butler, Steven S. Vogt, John R. Barnes, Robert A. Wittenmyer, Simon O'Toole, Jonathan Horner, Jeremy Bailey, Brad D. Carter, Duncan J. Wright, Graeme S. Salter, David Pinfield
Méthode Méthode des vitesses radiales avec l'instrument HARPS, étude des données de l'AAPS (Anglo-Australian Planet Search), analyse des données de l'instrument HIRES de l'Observatoire W. M. Keck
Date 19 décembre 2012
Informations supplémentaires

Tau Ceti e (τ Ceti e / τ Cet e) serait une planète extrasolaire de type Super-Terre orbitant dans la zone habitable de l'étoile Tau Ceti[1],[2],[3],[4]. Elle serait située à 12 années-lumière de la Terre dans la direction de la constellation méridionale de la Baleine (Cetus en latin). Son existence reste à confirmer en raison de l'amplitude similaire des signaux planétaires supposés et du signal stellaire[5].

Découverte[modifier | modifier le code]

La supposée planète a été mise en évidence par la méthode des vitesses radiales, via l'étude de données fournies par le spectromètre à haute résolution HARPS de l'ESO, l'Anglo-Australian Planet Search et l'instrument HIRES de l'Observatoire W. M. Keck[1],[2],[3].

La méthode d'analyse des données, mise au point par l'équipe à l'origine de la découverte, présente la particularité de permettre la détection de signaux deux fois plus petits que ce que l'on pensait possible jusqu'alors (décembre 2012)[4].

Habitabilité[modifier | modifier le code]

Tau Ceti e se situerait dans la bordure intérieure de la zone habitable, c'est-à-dire dans la partie de cette zone qui est la plus proche de Tau Ceti (son étoile). Elle recevrait donc 60 % de luminosité de plus que la Terre, ce qui impliquerait une température moyenne de 70 °C si son atmosphère était de composition similaire à la nôtre. Si la vie s'y est développée, il pourrait alors plutôt s'agir d'organismes extrêmophiles de type thermophiles (aimant la chaleur). Toutefois, les planètes de type Super-Terre sont supposées être dotées d'une atmosphère plus épaisse que la Terre, générant un effet de serre plus important. Dans ce cas, il se pourrait que Tau Ceti e soit plutôt une Super-Vénus, ce qui en ferait un monde peu propice à la vie[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références et notes[modifier | modifier le code]