Sympathy for Mister Vengeance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hangul, Hanja.png Cette page contient des caractères coréens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Sympathy for Mister Vengeance

Titre québécois La vengeance d'un homme
Titre original Boksuneun naui geot (coréen romanisé)
복수는 나의 것 (hangeul)
Réalisation Park Chan-wook
Scénario Park Chan-wook
Lee Jae-sun
Lee Mu-yeong
Lee Yong-jong
Acteurs principaux
Sociétés de production CJ Entertainment
Studio Box
Pays d’origine Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Genre Film dramatique et policier
Sortie 2002
Durée 129 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La vengeance d'un homme ou Sympathy for Mister Vengeance (Boksuneun naui geot) est un film sud-coréen réalisé par Park Chan-wook, sorti en 2002 ; le mot anglais sympathy est un faux-ami qui signifie « compassion ».

Il s'agit du premier volet d'un triptyque sur le thème de la vengeance, qui se poursuit en 2003 avec Old Boy et se conclut en 2005 avec Lady Vengeance.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ryu est un sourd-muet qui travaille dur pour aider sa sœur, gravement malade ; il a bien tenté de donner l'un de ses reins pour effectuer la greffe qui pourrait la sauver, mais ce n'est pas un donneur compatible. Pire : leurs ressources, déjà maigres, s'amenuisent encore quand il est soudainement licencié.

Ryu contacte alors des criminels spécialisés dans le trafic d'organes : en échange de l'un de ses reins et de dix millions de wons, ils lui procureront un rein pour sa sœur ; mais, après le prélèvement, Ryu se réveille nu comme un ver dans un bâtiment désaffecté. Il a tout perdu.

Plusieurs jours plus tard, Ryu apprend que l'hôpital dispose d'un organe compatible et que l'opération peut avoir lieu moyennant dix millions de wons. À court d'argent, lui et sa petite amie, Yeong-mi, décident de kidnapper la fille de celui qui l'a mis à la porte, puis de financer l'opération avec la rançon. Mais, redoutant une relation trop évidente entre le rapt et le licenciement, ils enlèvent la fille d'un des amis du patron : Yu-sun, fille unique de Dong-jin.

Tout semble d'abord se dérouler sans heurt : Yu-sun est dorlotée par la sœur de Ryu, qui croit faire du baby-sitting, et Dong-jin paye sans alerter la police. Malheureusement, quand Ryu revient avec l'argent, sa sœur a découvert la vérité et, honteuse d'être devenue un tel fardeau, s'est suicidée. Ryu, fou de douleur, va ensevelir sa sœur bien-aimée sur le bord du cours d'eau où ils jouaient quand ils étaient enfants ; la catastrophe survient alors que Ryu, dos à la rivière, se recueille sur le corps recouvert de rochers : Yu-sun tombe à l'eau et se noie.

Vengeances et représailles s'enchainent alors sans pitié. D'une part, Ryu remonte la piste des criminels qui l'ont dépouillé, puis les massacre brutalement. D'autre part, Dong-jin remonte lentement la piste des ravisseurs : à l'aide d'un générateur électrique, il torture Yeong-mi pour savoir où se cache Ryu, et il la tue alors qu'elle le prévient que les membres de son groupe politique la vengeront s'il continue ; Dong-jin capture ensuite Ryu et l'emmène dans la rivière où est morte sa fille ; quand l'eau leur arrive au torse, il coupe les tendons d'Achille de Ryu, qui se noie.

Pendant que Dong-jin empile de grands sacs ensanglantés, une voiture s'avance sur le chemin qui longe la berge. Elle s'arrête ; quatre hommes en descendent. L'un d'eux tient une photo. Après avoir identifié Dong-jin, ils l'entourent et le poignardent à tour de rôle. Les dernières images résonnent des paroles pleines de douleur de Yeong-mi, rappelant les risques qu'il y avait à la tuer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix de la meilleure photographie (Kim Byeong-il) et du meilleur montage (Kim Sang-beom), lors des Korean Film Awards organisés par la MBC en 2002[2].
  • Prix du meilleur film et du meilleur réalisateur lors des Pusan Film Critics Awards 2002.
  • Prix du meilleur film asiatique lors du festival FanTasia 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ryu Seung-wan, qui interprète le livreur tué dans l'appartement de Yeong-mi, est le frère du réalisateur Ryu Seung-beom.
  2. (fr) Palmarès 2002, Korean Film Awards (MBC) sur Cinemasie.com

Liens externes[modifier | modifier le code]