Staré Město (canton de Uherské Hradiště)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stare Mesto.
Staré Město
allemand : Altstadt bei Ungarisch Hradisch
Blason de Staré Město
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Province Moravie
Région région de Zlín
Maire Josef Bazala
Code postal 686 02 – 686 03
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 6 853 hab. (2006)
Densité 329 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 34″ N 17° 26′ 47″ E / 49.0760708, 17.446299549° 04′ 34″ Nord 17° 26′ 47″ Est / 49.0760708, 17.4462995  
Altitude 205 m
Superficie 2 083 ha = 20,83 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Site municipal (cs)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Staré Město

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Staré Město

Le nom de la ville signifie la vieille ville près du bourg de Hongrie. Staré Město (allemand : Altstadt bei Ungarisch Hradisch) est une commune de la République tchèque de près de 7 000 habitants située juste en face de la ville de Uherské Hradiště. Elle n'en est séparée que par la rivière Morava et se trouve à la confluence de la Salaška.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au IXe siècle, la ville s'appelait Weligrad et était un des grands centres de la Grande-Moravie. Elle est citée dans les « annales de Fulda » en 869 comme étant un des forts du prince Ratislav. Certains auteurs estiment que Méthode est mort et a été enterré dans cette ville. Ce site a été redécouvert au XXe siècle par Antonin Zelnitius et fouillé sous la direction de Vilém Hrubý. Depuis 1960, le site est accessible sous le nom de monument de la Grande-Moravie. A 4 km au nord-ouest à Modrá, un petit village existait aussi. Il est présenté actuellement dans le cadre d'un musée archéologique de plein-air.

En 1205, le margrave de Moravie Vladislav III Jindřich fonde l'abbaye cistercienne de Velehrad à l'initiative de l'évêque d'Olomouc Robert d'Angleterre. À partir de cette époque, le village dépend de l'abbaye. En 1257, Ottokar II Přemysl fonde Novy Veligrad sur une île de la Morava. Cette ville nouvelle hérite aussi de l'autorisation de tenir le marché qui se trouvait jusqu’alors à Weligrad. En 1323, pour éviter les confusions, Weligrad est renommé en Stare Mesto, Novy Veligrad en Hradiste et l'abbaye continue de s'appeler Velehrad.

L'abbaye est détruite par les Hussites en 1421, Stare Mesto est brûlé par les Suédois en 1645 lors de la guerre de 30 ans.

En 1790, Stare Mesto est un village de 1124 habitants répartis dans 166 maisons. En 1841, le village est relié au réseau de chemin de fer du nord de l'empereur Ferdinand. Cette gare permet le développement d'établissements industriels tels que la fabrique de sucre des frères May fondée en 1868 et la population augmente de 3 879 habitants en 1900 jusqu’à 6 211 habitants en 1930. De 1943 à 1945, de 1949 à 1954 et de 1971 à 1990 Stare Mesto perdit son indépendance et fit partie de la ville de Hradiste.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]