Slax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Slax
Image illustrative de l'article Slax

Famille Linux
Type de noyau Monolithique
État du projet en développement
Entreprise /
Développeur
Tomas Matejicek
Dernière version stable 7.0.8 (16 mars 2013)
Environnement graphique KDE
Gestionnaire de paquets TGZ
Site web www.slax.org

La Slax est une distribution Linux disponible aussi bien sous forme de live CD que dans une version installable sur clé USB.

Médias[modifier | modifier le code]

La présentation de la Slax sur un média externe (CD, DVD, clef USB, etc.) permet de lancer le système sans installation à la condition que celui-ci puisse être amorcé au démarrage de l'ordinateur.

Comparativement à l'installation sur CD (ou DVD), la clé USB présente des possibilités étendues propres à ce support :

  • sauvegarde de données sur la clef, soit de façon automatique si cette option a été choisie, soit manuellement ;
  • ajout de programmes via des modules additionnels ;
  • absence d'opération de gravure ;
  • démarrage plus rapide et utilisation beaucoup plus souple qu'avec un CD.

Par ailleurs, la création d'une clef USB « bootable » se fait par une simple ligne de commande sous Windows ou sous Linux.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette distribution est l'une des toutes premières au début des années 2000. Elle a participé à la diffusion des live CD.

Elle a été conçue à partir de la distribution Linux Slackware et est le fruit du travail du Tchèque Tomas Matejicek, spécialiste de la création de live CD[1].

La version 6, qui date de février 2008, marque un tournant dans la construction du système avec l'utilisation d'une nouvelle forme de modules dont l'extension est .lzm.

Modules[modifier | modifier le code]

À partir de la version 6, les modules utilisés sont des *.lzm qui utilisent une technique de compression (LZMA) beaucoup plus efficace. La conversion des anciens modules (*.mo, désormais obsolètes) est toutefois possible, ce qui met à la disposition des utilisateurs une bibliothèque impressionnante de logiciels. Toutefois il est conseillé d'utiliser les nouveaux modules (*.lzm) pour éviter certaines incompatibilités. Un module peut être activé et désactivé « en live » selon les besoins. Si l'on veut intégrer un module au système de manière permanente, il suffit de le copier dans un répertoire approprié sur le média.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir à ce sujet le site http://www.linux-live.org.

Liens externes[modifier | modifier le code]