Seigneurie d'Ibelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

31° 52′ 35″ N 34° 44′ 17″ E / 31.876389, 34.738056

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ibelin.

La seigneurie d'Ibelin est un des arrières-fiefs du royaume de Jérusalem.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1141, Ascalon était encore tenue par les Fatimides d'Égypte, et les armées égyptiennes envahissaient chaque année le royaume croisé à partir d'Ascalon. Ibelin fut construit dans le but de contenir ces attaques. Le château initial, bâti par le roi Foulque de Jérusalem avait quatre tours. La seigneurie fut donnée à Barisan d'Ibelin, puis fut conquise par Saladin après la bataille de Hattin en 1187.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le site d'Ibelin était occupé depuis les temps les plus anciens ; les Romains l'appelaient Iamnia. Les Juifs y avaient le Conseil de Yavné après la destruction du second Temple de Jérusalem. Les Arabes le nommèrent Yebna. Le château croisé fut construit entre Jaffa et Ascalon, près de Montgisard et de Rama.

Actuellement, Ibelin s'appelle Yavné.

Féodalité[modifier | modifier le code]

Suzerain : le comte de Jaffa

Liste des seigneurs[modifier | modifier le code]