Saopha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saopha ou Chaofa (thaï : เจ้าฟ้า, birman : Sawbwa) est le titre porté par les souverains d'une vingtaine d'états shan, dans le nord-est de la Birmanie. Le terme signifie littéralement Prince céleste et se traduit généralement par roi.

Selon des chroniques locales, certaines dynasties de saopha remonteraient au IIe siècle ; les sections les plus anciennes de ces chroniques sont cependant généralement considérées comme légendaires[1]. Quelques états étaient gouvernés par un Myosa (prince subalterne).

Au moment de l'indépendance (4 janvier 1948), les saophas ont été associés à la nouvelle Union birmane (celui de Nyaung Shwe, Sao Shwe Thaik, est devenu le premier président du pays). Certains se sont engagés dans la lutte armée, d'autres ont été tués. Leurs titres ont été officiellement abolis en 1959.

Princes shans et karens au Darbâr de Delhi en 1903 :
Arrière-plan : princes karens de Bawlakè, Gantarawadi et Kyebogyi. Premier-plan : saophas de Mongpawn, Kengtung, Mongnai et Nyaung Shwe
(photo de James George Scott, reproduite dans : G. E. Mitton, Scott of the Shan Hills, 1936)

États gouvernés par un saopha[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pinkaew Leungaramsri. - Women, Nation, and the Ambivalence of Subversive Identification along the Thai-Burmese Border - Sojourn: Journal of Social Issues in Southeast Asia 21:1 », muse.jhu.edu (consulté en 2008-03-27)

Voir aussi[modifier | modifier le code]