Salle d'attente Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Salle d'attente Ouest pendant l'administration de Bill Clinton.

La Salle d'attente Ouest est située au deuxième étage de la Maison-Blanche, résidence du Président des États-Unis.

Description[modifier | modifier le code]

On entre dans la pièce par le Hall Central par le côté Est. La pièce contient une fenêtre-lunette sur le mur Ouest donnant sur la Colonnade Ouest, l'aile Ouest, et le Old Executive Office Building. La pièce est utilisée par la First Family comme un salon moins formel que le Yellow Oval Room.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'architecte de la Maison-Blanche James Hobanavait dans son plan initial (1793) et de reconstruction (1814) désigné les deux pièces comme un double escalier à l'impériale[1]. Le plan original de James Hoban n'a pas été tout à fait respecté, comme Thomas Jefferson a engagé Benjamin Henry Latrobe en 1803 pour inverser l'orientation de l'escalier[2].

Les restaurations de 1869 simplifièrent l'escalier en le déplaçant le long du côté Nord de l'espace et permettant d'installer une salle d'attente au côté Sud. Le Président et la First Lady pouvaient descendre au Cross Hall en dessous pendant les dîners d'état et les distractions officielles.

La pièce n'a été principalement utilisée que comme un grand escalier avant que le Président Ulysses Grant le refasse, permettant d'acquérir de la place pour des sièges, près de la fenêtre[3].

L'escalier de 1869 a été rénové sous l'administration de Theodore Roosevelt comme une partie de la rénovation de la Maison-Blanche par l'architecte Charles Follen McKim. Ses plans enlevaient entièrement la cage d'escalier Ouest créant une pièce pour une plus grande Salle à manger d'État et déplaçaient l'escalier de cérémonie à l'emplacement de l'actuel Grand escalier.

Eleanor Roosevelt appréciait beaucoup la pièce. Peu après, pendant la rénovation de Harry Truman, les architectes encadrèrent le hall avec de solides aménagements et créèrent un séjour[3]. À ce moment-là, l'ascenseur de service a été agrandi jusqu'à cet étage, ainsi que les portes y donnant accès; La rénovation de John Kennedy en a fait un sage de hall quand la pièce vers le Nord a été refaite en cuisine familiale.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Seale, William, The White House, The History of an American Idea., Washington, The American Institute of Architects Press,‎ 1992, poche (ISBN 978-1-55835-049-6, LCCN 92008215), p. 84. 1
  2. (en) Michael W. Fazio and Patrick A. Snadon, The Domestic Architecture of Benjamin Henry Latrobe, Baltimore, The Johns Hopkins University Press,‎ 2006, relié (ISBN 978-0-8018-8104-6, LCCN 2005013354), p. 360–363
  3. a et b (en) « The White House Historical Association / White House History / White House Facts: » (consulté le 2011-01-30)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Abbott, James A. A Frenchman in Camelot: The Decoration of the Kennedy White House by Stéphane Boudin. Boscobel Restoration Inc.: 1995. ISBN 0-9646659-0-5.
  • McKellar, Kenneth, Douglas W. Orr, Edward Martin, et al. Report of the Commission on the Renovation of the Executive Mansion. Commission on the Renovation of the Executive Mansion, Government Printing Office: 1952.
  • Seale, William. The President's House. White House Historical Association and the National Geographic Society: 1986. ISBN 0-912308-28-1.
  • Seale, William, The White House: The History of an American Idea. White House Historical Association: 1992, 2001. ISBN 0-912308-85-0.
  • The White House: An Historic Guide. White House Historical Association and the National Geographic Society: 2001. ISBN 0-912308-79-6.