Salle Maurice-O'Bready

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Salle Maurice-O'Bready

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le Centre culturel de l'Université de Sherbrooke vu de l'extérieur

Type Salle de concert
Lieu Sherbrooke, Drapeau : Québec Québec
Coordonnées 45° 22′ 44″ Nord 71° 55′ 40″ Ouest / 45.37889, -71.92777
Capacité 1726
Gestionnaire Université de Sherbrooke
Site web Centre culturel de l'UdeS

La salle Maurice-O'Bready est la salle de spectacle principale du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke. Elle reçoit plusieurs catégories de spectacle incluant des concerts, du théâtre, du cinéma, de la danse, des conférences et des spectacle d'humour. Il s'agit de la quatrième salle en importance au Québec.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois connue sous le nom de la Grande Salle, la salle fut renommée en 1973 en l'honneur de Maurice O'Bready, premier secrétaire trésorier de l'Université[1].

Construction[modifier | modifier le code]

La construction fut réalisée à la fin des années 1960. L'architecte du pavillon central de l'université[Qui ?] consulta différents experts pour répondre au besoin multiculturel de la salle, dont le directeur de l'École nationale de théâtre de l'époque, M. Jean Gascon. La salle pouvait accueillir jusqu'à 1 568 personnes.

Rénovations majeures[modifier | modifier le code]

En 1985, la salle reçoit des rénovations majeures. Avec les technologies naissantes en audiovisuel, les équipements techniques ont dû être modernisés.

En 1997-1998, on reconfigure la salle, faisant passer le nombre de places de 1 568 à 1 726. On y ajoute des foyers et on augmente son efficacité scénographique et acoustique[2]. On s'attaque non seulement aux murs du parterre, mais aussi au plafond et au nez de la mezzanine. Les travaux estimés à 5,6 M$[3] permettent aussi d'améliorer l'équipement scénique, de rénover les sièges du parterre et de réaménager les loges. On revoit aussi la ventilation qui était devenue la source sonore nuisible majeure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robin Renaud, « La culture au cœur du campus », Liaison,‎ 25 novembre 2004 (lire en ligne)
  2. Gilles Pelloille, « Une toute nouvelle acoustique », Liaison,‎ 6 février 1997 (lire en ligne)
  3. Gilles Pelloille, « Réouverture de la Salle Maurice-O'Bready », Liaison,‎ 6 février 1997 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]