Rhino (moteur JavaScript)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rhino.

Rhino est un moteur JavaScript libre. Il est développé entièrement en Java par la Fondation Mozilla (qui fournit aussi SpiderMonkey, un moteur JavaScript écrit en C).

Il est distribué selon les termes des licences MPL et GNU GPL.

Netscape a commencé le projet Rhino en 1997 au début du développement de Javagator, un navigateur en Java destiné à supplanter leur navigateur déjà existant, Netscape Navigator. Javagator fut abandonné, mais Rhino survécut, et fut même licencié par de multiples compagnies, qui en financèrent le développement. La Fondation Mozilla a hérité de Rhino en 1998, et l'a rendu open source par la suite.

Description technique[modifier | modifier le code]

Rhino peut être utilisé seul, comme interpréteur, mais aussi intégré dans une application. De même, il est capable de fonctionner en mode interprété, tout comme en mode compilé.

Objets exposés par Rhino[modifier | modifier le code]

Rhino ne fournit en principe que les objets natifs définis par la spécification du langage (exemples : String, Date, etc.). On n'y trouvera donc pas les objets habituellement exposés par les moteurs JavaScript des différents navigateurs (exemples : window, document, etc.).

Toutefois, son implémentation Java permet à un utilisateur d'utiliser tous les objets Java disponibles, comme le montre le code suivant (extrait de l'aide Mozilla[1]):

  js> f = new java.io.File("test.txt")
  test.txt

De plus, son utilisation en mode shell expose un certain nombre de fonctionnalités supplémentaires, que l'on peut trouver sur le site de Mozilla[2].

Chacune des applications embarquant Rhino peut exposer ses propres fonctionnalités. Par exemple, en tant que navigateur web, Javagator aurait exposé un DOM HTML[3] complet à Rhino, permettant la manipulation de l'environnement HTML via JavaScript.

Enfin, la version 6 de l'API Java offre désormais une interface générique permettant d'implémenter n'importe quel moteur de script, et inclut Rhino par défaut[4].

Mode compilé et mode interprété[modifier | modifier le code]

Rhino est capable de fonctionner en mode compilé (le script est alors compilé en bytecode Java, Rhino pouvant même générer des binaires .class et les associer à des packages), et en mode interprété (le script est alors compilé en objets JavaScript).

En mode compilé, Rhino peut rivaliser en performances avec SpiderMonkey, son équivalent implémenté en C, mais il serait toutefois victime de fuites de mémoire[5]. En mode interprété, la compilation du script est plus rapide, et aucune fuite de mémoire n'a lieu, mais le script est alors plus lent.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • L'animal de la couverture du livre JavaScript de O'Reilly Media[6] a inspiré le nom Rhino.
  • Rhino serait, comme Javagator, passé à la trappe, s'il n'avait pas été oublié par les dirigeants de Netscape.
  • Le lien Java/JavaScript devient évident avec Rhino : le nom JavaScript avait été choisi pour des raisons de marketing, Netscape et Sun Microsystems ayant beaucoup collaboré à cette époque[7]. Ensuite, Rhino devait devenir le moteur JavaScript dans le nouveau Javagator, le navigateur Java de Netscape. Après l'annulation de Javagator, Sun Microsystems a été l'une des compagnies ayant licencié Rhino, et c'est enfin Rhino qui a été inclus comme langage de script par défaut dans Java 6.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scripter Java
  2. JavaScript Shell
  3. Document Object Model
  4. Scripting for the Java Platform
  5. Rhino History
  6. Livre O'Reilly JavaScript
  7. Netscape and Sun announce JavaScript

Lien externe[modifier | modifier le code]