Rhapsodies hongroises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rhapsodies hongroises
Image décrite ci-après
Franz Liszt au piano en 1846

Genre Pièces pour piano
Musique Franz Liszt
Durée approximative env. 2 h 20 min[1]
Dates de composition 1846 - 1853
Dédicataire Voir ci dessous

Les Rhapsodies hongroises, S.244, R106, (allemand : Ungarische Rhapsodien, hongrois : Magyar rapszódiák) sont un ensemble de 19 pièces pour piano basées sur des thèmes folkloriques hongrois composées par Franz Liszt entre 1846 et 1853, puis plus tard en 1882 et en 1885. Liszt en fit des arrangements pour orchestre, duo avec piano et trios avec piano. Dans leur forme originale pour piano, les Rhapsodies hongroises sont réputées pour leur grande difficulté (Liszt ayant été un des plus grands pianistes virtuoses de son temps). Elles demeurent aujourd'hui parmi les pages les plus populaires de la musique de Liszt[2].

Forme[modifier | modifier le code]

Les Rhapsodies hongroises incorporent beaucoup de thèmes que Liszt avait entendus dans sa contrée natale hongroise et qu'il croyait être de la musique folklorique. Ceux-ci étaient en fait des airs écrits par des membres de la classe moyenne hongroise, ou par des compositeurs tels que József Kossovits (en)[3], souvent joués par des Roms (des Tsiganes). La structure de chaque Rhapsodie hongroise a été influencée par la verbunkos, une danse hongroise en sept parties, chacune avec un tempo différent. Dans cette structure, Liszt a conservé les deux principaux éléments structurels de l'improvisation typique Gitane : le lassan (« lent ») et la friska (« rapide »). Dans le même temps, Liszt intègre un certain nombre d'effets uniques au son des orchestres tsiganes, en particulier l'équivalent pianistique du cymbalum. Il utilise également beaucoup la gamme tzigane hongroise[4].

Autres versions[modifier | modifier le code]

Les Rhapsodies n° 2, 5, 6, 9, 12 et 14 furent arrangées pour orchestre par Franz Doppler ainsi qu'avec des révisions de Liszt lui-même. Ces orchestrations sont cataloguées S.359 dans le catalogue Searle, mais les numéros donnés à ces versions étaient différents de ceux d'origine : les versions orchestrales des rhapsodies numérotées de 1 à 6 correspondent respectivement aux versions pour piano des n° 14, 2, 6, 12, 5 et 9.

En 1874, Liszt arrangea ces mêmes six rhapsodies pour piano à quatre mains (S.621). En 1882, il fit un arrangement pour piano quatre mains de la 16e (S.622) puis en 1885 un arrangement pour piano quatre mains de la 18e (S.623) et de la 19e (S.623a). Liszt arrangea également sa 9e (S.379) et sa 12e (S.379a) rhapsodie pour piano, violon et violoncelle.

La 14e servit également comme base pour sa Fantaisie hongroise (S. 123) pour piano et orchestre. Certaines rhapsodies sont plus connues que d'autres, la 2e étant sans doute la plus fameuse de toutes. Les 6e et 10e comptent également parmi les populaires.

Liste des Rhapsodies hongroises[modifier | modifier le code]

Numéro Piano
seul
Orchestre Duo avec
Piano
Trio avec
Piano
Tonalité Dédicataire Particularités
Nº 1 S. 244/1
-
-
-
Do dièse mineur Ede Szerdahelyi Liszt fit plus tard une version nommée « Rêves et fantaisies »
Nº 2 S. 244/2 S. 359/2 S. 621/2
-
Do dièse mineur László Teleki
-
N° 3 S. 244/3
-
-
-
Si bémol majeur Leo Festetics
-
N° 4 S. 244/4
-
-
-
Mi bémol majeur Casimir Esterházy
-
Nº 5 S. 244/5 S. 359/5 S. 621/5
-
Mi mineur Sidonie Reviczky Sous-titrée Héroïde-élégiaque
Nº 6 S. 244/6 S. 359/3 S. 621/3
-
bémol majeur Antoine d'Appony
-
N° 7 S. 244/7
-
-
-
Ré mineur Fery Orczy
-
N° 8 S. 244/8
-
-
-
Fa dièse mineur Anton Augusz
-
N° 9 S. 244/9 S. 359/6 S. 621/6 S. 379 Mi bémol majeur Heinrich Wilhelm Ernst Sous-titrée Pesther Carneval
Nº 10 S. 244/10
-
-
-
Mi majeur Béni Egressy Sous-titrée Preludio
N° 11 S. 244/11
-
-
-
La mineur Fery Orczy
-
N° 12 S. 244/12 S. 359/4 S. 621/4 S. 379a Do dièse mineur Joseph Joachim
-
N° 13 S. 244/13
-
-
-
La mineur Leo Festetics
-
N° 14 S. 244/14 S. 359/1 S. 621/1
-
Fa mineur Hans von Bülow Deviendra plus tard la Fantaisie hongroise
N° 15 S. 244/15
-
-
-
La mineur
-
Sous-titrée Marche Rákóczi
N° 16 S. 244/16
-
S. 622
-
La mineur
-
Sous-titrée Budapest Munkácsy-Festlichkeiten
N° 17 S. 244/17
-
-
-
Ré mineur
-
-
N° 18 S. 244/18
-
S. 623
-
Fa dièse mineur
-
Sous-titrée Ungarischen Ausstellung à Budapest
Nº 19 S. 244/19
-
S. 623a
-
Ré mineur
-
Sous-titrée d'après les 'Csárdás nobles' de K. Ábrányi (sr)

Les 15 premières furent publiées dans les années 1853, les quatre dernières étant ajoutées en 1882 et en 1885.

Références[modifier | modifier le code]

Ouvrages de référence[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Misha Dichter les enregistre en 2 h 21 min dans son disque Liszt the Hungarian Rhapsodies. Newton Classics, 2011
  2. Gérard Denizeau, Les grands compositeurs, Larousse, coll. « Comprendre et reconnaître »,‎ 2010, 263 p. (ISBN 978-2-03-584338-8 et 978-2035843388, lien OCLC?), « Franz Liszt », p. 129
  3. Walker, Virtuoso, p.341.
  4. Walker, Virtuoso, p.335-6.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]