Rashōmon (nouvelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rashōmon.

Rashōmon est une nouvelle écrite par Akutagawa Ryūnosuke. Elle parut en 1915 dans la revue Shinshichô. Elle explore le dilemme d'un homme confronté à l'alternative « mourir de faim ou voler ».

Résumé[modifier | modifier le code]

L'action se déroule sous la porte Rashō de laquelle la nouvelle tire son nom. Un soir, un homme famélique s'y abrite de la pluie et y découvre une vieillarde arrachant les cheveux des cadavres. Ce récit de jeunesse d'Akutagawa Ryūnosuke baigne dans une ambiance sombre et étrange.

Place dans l'œuvre de l'écrivain[modifier | modifier le code]

Deuxième nouvelle publiée de l'auteur après Vieillesse (1914), elle est celle qui le propulse dans le monde des lettres. Elle incarne à la perfection la nouvelle voie qu'essaye de créer Akutagawa Ryūnosuke au delà de l'opposition entre les classiques orientaux (japonais et chinois) et la littérature occidentale de son époque.

Postérité[modifier | modifier le code]

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Rashōmon n'inspire pas l'intrigue du film du même nom qui ne lui emprunte que le lieu où se rencontrent les protagonistes (la porte Rashō). En réalité, le film s'inspire de Dans le fourré.

En France, les deux nouvelles sont réunies dans le même recueil avec Figures infernales et Gruau d'ignames (et quelques autres dans l'édition Gallimard de 1986 mais pas dans celle Folio de 2003).

Le livre lui-même joue un rôle dans le film Ghost Dog, la voie du samouraï de Jim Jarmusch.

Liens externes[modifier | modifier le code]